7 rue Gambey - 75011 Paris // Nous localiser

Sommaire du blog

Petits rats des villes

Petits rats des villes

Petits rats des villes

Rats des villes + rats des champs
Nous avons été, dans les précédents articles, de sympathiques rats des champs (Article – La santé est dans le pré) puis de jolies belettes de montagnes (Article – L’appel des montagnes), nous sommes, cette fois-ci, de retour sur le macadam.
Notre santé physique, mentale et spirituelle dépend, comme nous l’avons souvent vu, de la qualité de notre environnement immédiat et de tout ce qu’il communique à nos cinq sens. C’est ainsi que, lorsque ce qui nous entoure n’est plus en adéquation avec la Vie elle-même, nous nous sentons facilement fatigués, déprimés et sujets à divers maux. Toutefois, sans le savoir, nous regorgeons de ressources pour nous en protéger et, plus étonnamment, pour en tirer des bénéfices, profitables à tous les plans de notre être.
Alors, avis à tous les citadins stressés, blasés, speedés et overbookés, votre ville (aussi polluée soit-elle !) et toutes ses énergies peuvent participer à votre bien-être et vous apporter la paix que vous méritez !

Face au chaos, j’appelle la sérénité

Fille + lotusPartout où nous nous trouvons, qui que nous croisons… des leçons nous sont enseignées ; d’autant plus si nous comprenons que le hasard n’existe pas. Ainsi, face à l’animation (agitation?) perpétuelle des villes et aux stress entraînés par des modes de vie dénaturés, la sérénité et le détachement s’imposent. Peu de tempéraments s’en sentent capables alors qu’il ne s’agit que de la volonté de travailler sur soi et d’évoluer (enfin !). Prendre conscience de notre capacité d’enracinement (“Je suis ici et maintenant“) mais également de nos inclinaisons spirituelles (“Je suis“, “Hamsa“, “Soham“) est le début d’une profonde métamorphose qui modifie notre façon de percevoir la réalité et, de facto, nous invite à en créer une autre beaucoup plus belle ! Pour s’entrainer (car tout vient avec un peu de sueur, “Practice and all is coming“, Pattabhi Jois), commencez par travailler le lâcher-prise dans les transports en commun ou en voiture par exemple.

Petit quizz ! Si vous avez coché plus de trois OUI, il est temps de changer !
Bus anglaisEn transports en commun :
– Vos oreilles sont sensibles et vous ne supportez pas qu’une personne parle un peu trop fort au téléphone ? OUI/NON
– Entendre malgré vous la vie des autres vous met mal à l’aise ? OUI/NON
– Mieux, les ondes du téléphone de votre voisin suffisent à perturber l’ouverture de vos chakras ? OUI/NON
– Vos récepteurs olfactifs sont vite saturés par des odeurs corporelles un peu trop prononcées ? OUI/NON
– Vous avez déjà été mordu par un rat dans le métro ? OUI/NON

En voiture :
Voiture + oiseau– Vous soupçonnés 90 % des automobilistes qui croisent votre route d’avoir acheté leur permis ? OUI/NON
– Les feux sont sciemment réglés afin de rallonger tous vos trajets de 10 minutes sans exception ? OUI/NON
– Le pompiste attend votre arrivée à la station pour lancer une inflation sur les prix de l’essence ? OUI/NON
– Votre chat vomit systématiquement sur votre plage arrière dès lors que vous roulez plus de 2 minutes, au-delà de 15 km heure. OUI/NON

Question subsidiaire :
L’enfer, c’est les autres ? OUI/NON

Japonaises + YogaLa pratique du Yoga et la lecture des textes (les Yoga Sutras de Patanjali, entre autres) modifient intensément notre rapport au monde. Tout d’abord, le Pranayama (la conscience portée dans le souffle), la tenue des Asanas (postures), la récitation des mantras… favorisent la purification de nos canaux subtils (les nâdis), la circulation de l’énergie et la captation que nous faisons du prâna (énergie vitale) qui nous entoure. Tous ces exercices augmentent ainsi notre taux vibratoire et participe à notre alignement. Ce dernier point est essentiel à notre évolution dans des environnements stressants et à notre capacité à faire face à des personnalités toxiques. Plus notre intériorité est nourrie, moins nous nous sentons poreux aux énergies négatives.

A deux, c’est mieux !
La Nature nous offre des espaces privilégiés pour poser son tapis de Yoga, mais la Ville, quant à elle, nous donne la chance de pratiquer en groupe et de profiter de son élan, de son énergie. Un cours de Yoga collectif est une riche expérience, extrêmement vitalogène car les vibrations de chacun tendent à s’harmoniser. Le syllabe “Om” chantée communément en classe, en début et en fin de pratique, correspond à des temps particuliers pendant lesquels chacun se met à l’unisson avec le groupe mais également avec l’univers tout entier. Le “Om” nous rappelle d’ailleurs que tout est vibration et né de ce son originel et créateur.
Les exercices de respiration à deux donnent également une dimension particulière au Pranayama.

Pour l’expérimenter !
AmoureuxAsseyez-vous dans la posture du lotus (Padmasana), paumes de main sur les genoux, dos à dos avec votre partenaire.
Connectez-vous à votre souffle et prenez conscience de l’air frais qui entre par vos narines puis qui se réchauffe, en se diffusant dans chacune des parties de votre corps. Inspirez tout d’abord dans le ventre, puis montez le souffle dans la poitrine et, enfin, dans la partie haute des poumons, sous les clavicules.
Sentez ensuite comment le dos de votre partenaire se dilate puis se contracte contre le vôtre, les résistances créées ainsi que la chaleur qui s’en dégage.
Continuez à respirer profondément mais commencez votre inspiration quand votre partenaire expire à son tour et maintenez cette respiration alternée pendant au moins 10 minutes.
Pour terminer l’exercice, essayez de resynchroniser vos souffles.

J’y trouve tout ce que j’y cherche et plus encore

Ville Tokyo - Florent ChavouetLa Ville, c’est bien aussi parce tout ce qu’on a imaginé s’y trouve !
Quand on suit un régime particulier (en raison d’intolérances et d’allergies alimentaires ou par choix) et qu’on apprécie manger au restaurant mieux vaut ne pas compter sur la petite auberge de montagne pour nous servir un plat sur mesure. A Paris, on compte un nombre incalculable de restaurants végétariens, végétaliens, bio, macrobiotiques ou encore sans gluten.

Voici la liste de ceux que j’affectionne particulièrement :
Soya : il est situé à quelques pas de Make Me Yoga (!), ce qui le rend d’autant plus sympathique.
A mes yeux, il s’agit de l’un des meilleurs restos végétariens de la capitale. Le cadre industriel est agréable. Allez-y pour le brunch (avec formule à volonté) et les lasagnes de légumes !
20 rue de La Pierre-Levée, 75011 Paris

Boulangerie Chambelland : sur la petite place, près de la rue Oberkampf (toujours à quelques foulées de Make Me Yoga), vient d’ouvrir une boulangerie-pâtisserie-salon de thé 100 % sans gluten. Les pains sont fabriqués à partir de farines de riz ou de quinoa, moulues dans un moulin en Provence, que le patron des lieux a construit. Le pain s’achète en quart ou en demi et se conserve jusque 5 jours. Mon préféré, le pain des Athlètes.
14 rue Ternaux, 75011 Paris

OnigriGuenmaï : il s’agit du plus vieux restaurant macrobiotique de Paris, dont l’équilibre des plats réside sur le principe du Yin et du Yang. Un menu du jour unique est proposé et toujours composé de céréales complètes, de légumineuses, d’algues et de soja fermenté. Du poisson frit peut également être servi. Vous pouvez également emporter vos plats et dénicher quelques produits d’épicerie bio.
6 rue Cardinale, 75006 Paris

Chloé S : la pâtisserie propose différentes gammes de cakes et cupcakes au sirop d’agave (pour les diabétiques), vegan ou sans gluten !
40 rue Jean-Baptiste Pigalle, 75009 Paris

ChatJe sors du registre alimentaire ! Pour ceux en mal d’affection animale, vous pourrez toujours vous rendre au premier bar à chats de Paris. La dizaine de chats qui y résident proviennent tous de la SPA.
Café des chats, 16 rue Michel-Le-Comte, 75003 Paris

SourisParce qu’on ne peut pas toujours être là où l’on veut (quoique…), il faut simplement apprendre à se préserver, prendre de la distance avec ce qui nous entoure mais surtout comprendre que le bonheur est partout ! La vie citadine met à l’épreuve notre patience, notre empathie, notre calme tout autant qu’elle nous permet de vivre mille et une expériences devant toujours être vécues au service de notre propre évolution.

☆ Laure Terrier de la Chaise ☆

Vous avez ♥ l’article ? Dites-le avec un like et partagez-le !

A lire : la saga “Environnement et revitalisation” !
L’appel des montagnes
La santé est dans le pré
Notre mer nourricière
Jolies nourritures terrestres

Share This:

Dans ma maison naturo

Dans ma maison naturo

Dans ma maison naturo

 
Om sweet om !

Dans ma maison naturo - nid sur la têteQu’il est doux d’être de retour chez soi, notamment après de longues heures passées à l’extérieur ou sur son lieu de travail, de retrouver ses repères, les objets que l’on aime, son odeur que l’on a infusée dans chaque recoin de pièce…

Peu de personnes réalisent à quel point l’endroit dans lequel elles vivent mais surtout dans lequel elles s’abandonnent (sans défenses?) au sommeil, perdant leur conscience comme protection, doit être considéré comme une tour imprenable et aménagé comme un lieu de protection.

Il y a déjà plus de 5 000 ans, en Inde, une “science de la construction, de l’architecture” évoquée dans les Vedas, le Vastu Shastra, invitait chacun à vivre en harmonie avec sa maison. Pour cela, nombre d’indications à suivre étaient données quant à l’emplacement des maisons, la distribution des pièces, la disposition des objets, les proportions à respecter afin que le prâna, l’énergie de vie, puisse y circuler librement.

Le Feng Shui chinois, âgé de plus de 3 500 ans, s’en est beaucoup inspiré. Il repose sur ce même principe de maintenir en mouvement, le Qi (Ch’i), souffle de vie, qui, lorsqu’il est entravé ou stagne, s’éteint à petit feu et peut entrainer des cataclysmes.

Dans ma maison naturo - hibernationNous passons 80 % de notre temps en intérieur et près de la moitié chez soi.

Nous vivons une sorte d’éternelle hibernation qui doit nous amener à nous questionner sur le terrier que l’on s’est choisi pour lieu de vie pratique et d’épanouissement.

Voici quelques conseils/tips pour transformer votre habitat en un espace sain, porteur et générateur tout d’abord de santé, mais également de joie, d’harmonie et d’abondance.
 
 
 

L’aménagement

La façon dont votre intérieur a été aménagé et décoré peut influencer positivement ou négativement votre humeur mais aussi, et plus sérieusement, votre santé.

Lorsqu’il s’agit de choisir l’emplacement de son canapé, de son lit… l’axe Nord/Sud est à respecter. Or, il ne s’agit pas de celui déterminé à partir de l’orientation du soleil mais à partir du champ magnétique terrestre. Une étude a révélé que les bovins s’orientaient selon cet axe pour se reposer (étude publiée dans la revue PNAS en 2008 par Sabine Begall de l’Université de Duisburg-Essen en Allemagne).

Dans ma maison naturo - vortex
Comme nos amis les vaches, nous sommes extrêmement sensibles aux différents champs magnétiques ; une raison à cela, la présence dans tout le corps de cristaux de biomagnétite (petits amas d’oxydes de fer). Le cerveau humain en contiendrait 5 millions par centimètre cube !
Pour connaître l’orientation, il vous suffit simplement de consulter une boussole.

La chasse aux polluants

Notre cocon peut parfois s’avérer toxique. L’air qu’on y respire peut être jusqu’à 8 fois plus pollué que celui inhalé sur le périphérique extérieur à une heure de pointe.

Les COV

Les premiers responsables à incriminer seraient les COV.

Dans ma maison naturo - tousserPrès de 20 000 décès prématurés par an seraient directement liés à leur prolifération dans nos habitats.

Ces composés organiques volatils, d’origine anthropique (liée à l’activité humaine, toujours elle…), sont partout !

Les colles (colles thermodurcissables à base de formol), mousses (polyuréthane présent dans les literies), vernis, peintures, teintures, plastiques, moquettes, linos, meubles en panneaux d’agglomérés, isolations, je m’essouffle… dégagent insidieusement des gaz (formaldéhyde) cancérogènes.

Limitez les meubles bon marché en panneaux de particules et autres dérivés du bois, et, notamment, dans la chambre des enfants ! Préférez le massif, une literie en matière naturelle (latex naturel, laine, coton), les tapis pure laine ou en sisal et des rideaux en lin ou en coton. Leurs prix vous rebutent ? Eh bien tournez-vous vers les secondes mains, le troc et les brocantes !

Les produits d’entretien

Dans ma maison naturo - spray

Les produits ménagers et d’hygiène mais également les bougies parfumées, l’encens contiennent des particules chimiques qui attaquent l’arbre bronchique, le système nerveux (fatigue, vertige, migraine, anxiété) et le foie et déclenchent, plus ou moins sur le long terme, de nombreuses allergies.

Dans ma maison naturo - nettoyerFaites de la place dans votre buanderie !

Trois produits miracles d’entretien suffisent : le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude et la pierre d’argent. Le calcaire, mélangé à des flocons de savon et à de la glycérine, devient un nettoyant multi-usage, entièrement biodégradable, et, de surcroit, anti-calcaire (!), antiseptique et dégraissant.

Pour l’hygiène, tournez-vous vers des marques écologiques et biologiques, certifiées “Ecocert“, qui bannissent l’utilisation des OGM, parabens, phénoxyéthanol (conservateur chimique), nanoparticules, silicone, PEG (solvant), parfums et colorants de synthèse, ingrédients provenant d’animaux.

D’après le Pr Dominique Belpomme : “Depuis la seconde guerre mondiale, nous avons mis sur le marché plus de 100 000 molécules chimiques, sans contrôle toxicologique suffisant).” Pas très rassurant.

La pollution électro-magnétique

L’ordinateur, le téléphone, les radios-réveils à cristaux liquides, tous les appareils électroménagers… génèrent un brouillard électro-magnétique (le smog) qui perturbe notre corps physique et sa physiologie mais également notre corps énergétique.

Dans ma maison naturo - téléphone10% de la population souffrirait de cette sensibilité et ce chiffre risque de s’accroitre dans les années à venir.

Pour limiter les nuisances, supprimer le wifi à votre domicile et utiliser un câble ethernet.

Il est primordial de dormir dans une chambre dépourvue d’écran et d’appareil branché. Ressortez du grenier votre vieux réveil à pile et mettez sur mode avion votre téléphone portable pour dormir.

Si nous ne changeons pas nos modes de vie aujourd’hui, nous allons assister à de multiples crises sanitaires d’envergure directement liées au manque de considération que nous portons au Vivant.

Tips d’ordre général

Aérez votre habitation au moins une heure par jour afin de dissiper les polluants.

Dans ma maison naturo - plantes– Pensez aux plantes dépolluantes qui convertissent en nutriments les molécules toxiques présentes dans l’air.
Pour être efficace, il est conseillé d’en placer une tous les 10 mètres et d’en varier les espèces ; elles apporteront également une hygrométrie optimale à votre lieu de vie.
☆ Le chlorophytum pour capter particulièrement le formaldéhyde, le benzène et toluène
☆ Le dragonnier de Madagascar pour le monoxyde de carbone et trichloréthylène
☆ Le palmier pour l’ammoniac

Évitez la moquette synthétique comme revêtement qui, à chaque pas, crée de l’électricité statique et vous charge d’ions positifs.
Ces fines particules chargées électriquement induisent fatigue, migraines, vertiges, stress… voire sur le long terme des pathologies lésionnelles.
Pour prendre de grands bols d’air d’ions négatifs en revanche, baladez-vous dès que vous le pouvez en forêt ou en bord de mer ; des lieux dans lesquels la charge électrique est inversée et porteuse de vie.

Dans ma maison naturo - forêt

Aménagement : quelques notions de Feng Shui

Le principe du Feng Shui repose sur la recherche de l’équilibre du Yin et du Yang, les deux forces cosmiques qui régissent l’Univers. Opposées et complémentaires à la fois, elles ne peuvent exister l’une sans l’autre car elles se contiennent l’une et l’autre.

Dans-ma maison naturo- univers

Lorsque leur équilibre est rompu, la malchance, la maladie… ont tout loisir de s’installer. Un excès de Yin provoque fatigue et immobilisme ; celui de Yang, une hyper-activité stérile et la colère.

Tips

Les formes de votre maison/appartement et des objets qui la décorent possèdent une énergie propre et peuvent donc exercer une influence sur votre bien-être et état de santé.

Les arêtes saillantes des meubles ou des murs, les angles aigus, les recoins profonds ou encombrés, l’espace perdu perturbent la libre circulation du Qi, qui interfère, à son tour, avec le champ énergétique de l’habitant.

Dans ma maison naturo - bateauAfin de fluidifier l’énergie qui circule dans votre habitat, commencez par dissimuler les angles saillants en les cachant simplement avec une plante à larges feuilles et choisissez des meubles avec des angles arrondis.
Ces formes saillantes ou anguleuses génèrent un Shar Chi, soit “un souffle qui tue“, une énergie très violente qui, comme une flèche, peut blesser ou tuer.
Il se déplace toujours en ligne droite et vise toujours une cible précise. Une table triangulaire, à titre d’exemple, envoie des ondes négatives à la personne qui fait face à l’une de ses trois pointes. Sur le long terme, des problèmes digestifs peuvent se manifester.

Ne laissez jamais un espace inoccupé et de surcroit encombré par le désordre ni de recoins sombres. Placez-y simplement une lampe afin que l’énergie négative se dissipe.

Vivre dans le propre

Le Sha, véritable principe des ténèbres et énergie contraire au Qi, se développe grâce à l’obscurité, l’humidité, les nids de poussière, les moisissures ou les mauvaises odeurs.

Commencez par lutter contre les acariens, qui sont responsables jusqu’à 44% des allergies. Un matelas peut en contenir jusqu’à 2 millions !

Tips

Dans ma maison naturo - aspirateur– Enveloppez votre matelas d’une housse anti-acarien. Choisissez-en une agissant naturellement grâce au coton gratté micro-respirant qui isole celui qui dort des allergènes. Celle proposée par Greenweez de la marque Allergo Stop par exemple : http://goo.gl/BSkbBu
Lavez vos oreillers à 60° une fois par mois et les draps une fois par semaine.
Vaporisez régulièrement de l’huile de neem en spray sur votre literie, canapé et rideaux. Je vous conseille celui de la marque Aries : http://goo.gl/yZfMeC
Aspirez votre matelas régulièrement car même mort, un acarien reste allergisant.
Aérez toutes pièces quotidiennement pour chasser les myco-toxines qui prolifèrent en raison d’un taux d’humidité trop élevé dans les maisons et anciens appartements.
– Évitez la surcharge de bibelots qui prennent la poussière et freine le Qi.

Dans ma maison naturo - renardNotre lieu de vie doit inspirer le calme et l’harmonie et nous permettre de nous sentir en paix.

La pollution, la saleté, un mauvais aménagement peuvent entrainer le chaos dans la vie de celui qui évolue quotidiennement dans ce triste décor.

Tout ce qui existe, qu’il soit minéral, végétal, animal ou humain émet une vibration qui interagit avec tout ce qui l’entoure. C’est pourquoi il est important de considérer sa maison comme une sorte d’entité vivante dotée d’une conscience. Quelle est sa qualité biotique et vibratoire ? Quelle est la mémoire contenue dans ses murs ? L’âme du lieu résonne-t-elle avec la vôtre ?

Selon la fréquence de votre habitat, cette dernière pourra vous tirer vers le haut comme vous tirer vers le bas. La règle est simple à suivre. Amenez le Beau et l’ordre chez vous et n’ouvrez votre porte qu’à ceux que vous aimez !

☆ Laure Terrier de la Chaise ☆

Vous souhaitez me consulter en naturopathie et connaître mes tarifs, envoyez un mail à contact@makemeyoga.com.

Vous avez ♥ l’article ? Dites-le avec un like et partagez-le !

A lire : la saga “Naturopathie” !
Dans mon frigo naturo
Dans mon assiette naturo
Full of life
Jolies nourritures terrestres
Cure détox : comment se détoxiner ?
Daily detox

Share This:

Dans mon assiette naturo (en hiver)

Dans mon assiette naturo (en hiver)

Dans mon assiette naturo (en hiver)

 
Assiette naturo - hiverL’hiver est une saison pendant laquelle il faut être particulièrement attentifs à sa santé et à l’énergie dont nous disposons.

Les virus, dont la survie et le potentiel de contamination sont favorisés par l’humidité, l’absence d’ensoleillement, le froid, le manque d’aération des habitations et la promiscuité (!), sont rendus particulièrement agressifs.

Rares sont ceux qui passeront la période hivernale sans avoir été cloués au lit quelques jours, victimes d’une gastro-entérite, d’un rhume ou d’une grippe.

Mais y a-t-il véritablement plus de virus pendant les grands froids ? Il semblerait que non. Mais alors, pourquoi tombons-nous davantage malades ?

Assiette naturo - éternuerAvant de mourir, Pasteur avouait “Le microbe n’est rien, le terrain est tout.“, reprenant la théorie d’Antoine Béchamp, docteur ès sciences, un contemporain contre lequel il n’a eu de cesse de s’opposer. Dans ce cas, si le microbe n’est plus l’adversaire à abattre, comment prévenir les maux de l’hiver et en guérir ?

En travaillant son terrain !

Nos cultures nous orientent paradoxalement vers une alimentation encrassante et dévitalisante pendant cette période ; sous couvert que nous avons besoin de chaleur et d’aliments qui tiennent au corps.

Les laitages et les féculents (pommes de terre, patates douces) sont omniprésents, le cru disparait des assiettes, les légumes sont consommés systématiquement cuits (archi-cuits ?) et mixés (donc encore chauffés) et les portions augmentent insidieusement (le froid ça creuse…) !

Je vous propose trois menus sur une journée type (petit déjeuner, déjeuner et diner) et plusieurs trucs/tips qui concourront à l’optimisation de vos forces vitales en hiver ainsi qu’au renforcement de votre terrain. Trois mots d’ordre : plaisir, couleur et frugalité !

Le petit-déjeuner

Assiette naturo - crème BudwigAprès avoir bu un verre d’eau tiède, je vous propose une crème Budwig revisitée (également joliment appelée crème de cent ans).

Cette recette a été inventée par la célèbre Dr Catherine Kousmine, en hommage à une pharmacienne nommée Johanna Budwig qui consacra une partie de ses recherches aux huiles et aux margarines. La mixture est originellement préparée sur la base d’un laitage de vache ; seul élément qui ne sera pas intégré dans la recette qui suit.

Ingrédients :

1 yaourt de brebis ou de chèvre
1 céréale complète fraichement moulue (pour être vivante !), sans gluten (de préférence) : amarante, riz, maïs, sarrasin, quinoa
1 banane bien mûre
1 cuillère à soupe d’huile de lin, première pression à froid et biologique
Le jus d’un demi citron
Une 10aine d’amandes réhydratées (mises à tremper la veille dans de l’eau de source) et concassées

Des morceaux de fruits frais de saison (pommes, poires)

Commencez toujours par émulsionner le yaourt de brebis avec l’huile avant d’ajouter le reste des ingrédients.

Intérêts nutritionnels :

Assiette naturo - Good morningCette crème agira comme un véritable starter pour toutes les fonctions de votre organisme.

La céréale moulue puis immédiatement consommée n’a pas le temps de s’oxyder contrairement aux farines préparées depuis plusieurs jours. Préparée avec son germe, elle préserve son important taux en vitamines B, E et en acides gras.

La banane est le fruit contenant le plus de glucides (le combustible de nos muscles) et elle est rassasiante. Sa teneur en potassium est également élevée. Ce sel minéral participe, entre autres, à la synthèse de certaines de nos protéines en fibres musculaires.

L’huile de lin et les amandes sont d’excellentes sources d’acides gras essentiels/oméga-3 (que le corps ne sait pas fabriquer). Cependant, pour être absorbés, les acides gras linoléiques doivent être liés à une protéine ; c’est pourquoi il est intéressant de maintenir un yaourt de brebis plutôt que de le remplacer par un yaourt végétal.

Le citron, quant à lui, apporte de la vitamine C, un acteur important de la stimulation de l’immunité et de la lutte contre les radicaux libres.

Assiette naturo - bananes

Matériel nécessaire :

Version luxe
Un moulin à céréales/grains électrique : Davidson distribue le modèle Fidibus medium en hêtre massif doté d’un système de meule en céramique et d’un moteur silencieux de 360 Watts qui ne chauffe pas.

Version huile de coude
La mouture des grains peut également être réalisée à l’aide d’un pilon et un mortier ou d’un moulin à café. Les modèles Peugeot (élaborés au XVIIIe siècle !) sont souvent proposés d’occasion sur le site Ebay pour quelques dizaines d’euros.

Pour la boisson chaude, préparez-vous une infusion au thym. Cette plante est particulièrement intéressante en hiver pour ses propriétés antiseptiques et immuno-stimulantes.

Pour le déjeuner

Vous n’êtes pas morts de faim, alors que vos sacro-saintes tartines-beurre-confiture ont été évincées de votre breakfast ? Alors continuons !

Souvent pris sur le pouce, par manque de temps ou d’intérêt, le déjeuner est pourtant un moment clé de la journée qui appelle du calme et de la conscience ! Essayez toujours de partager vos repas avec des personnes que vous appréciez et de porter de la conscience à tout ce que vous portez dans votre bouche.

Assiette naturo - Sur le pouce

L’assiette que je vous propose se prépare rapidement. Elle est colorée, variée, équilibrée, vivante et bourrée de nutriments.

Ingrédients de la salade de lentilles hot & cold (pour 2 personnes) :

60 g de lentilles vertes du Puy
2 branches de céleri
1 pomme
100 g de tofu fumé au bois de hêtre (marque Soy)

1 oignon
1 poignée de cranberries séchées
1 poignée de noisettes (que vous concasserez)
3 tiges de coriandre fraiche
1 feuille de laurier
1 cuillère à soupe de graines de sésame complet grillé

1 cuillère à café d’huile de sésame
2 cuillères à café d’huile d’olive
3 cuillères à café de vinaigre balsamique
Sel/poivre

Rincez les lentilles et faites-les cuire pendant 40 minutes dans de l’eau (commencez la cuisson dans l’eau froide), en ajoutant directement l’oignon émincé et la feuille de laurier.

Pendant ce temps, émincez les deux branches de céleri, la pomme épluchée, le tofu et la coriandre.

Égouttez les lentilles et l’oignon et ajoutez le reste des ingrédients ainsi que l’assaisonnement, les graines de sésame, les noisettes, les cranberries, le sel et le poivre.

Intérêts nutritionnels :

Cette recette vous permet de profiter d’un repas qui vous réchauffera tout en proposant une importante part de cru.

Les lentilles sont une très bonne source de glucides complexes (17 g pour 100 g), à index glycémique bas, de protéines, de fibres et de minéraux (fer, calcium, magnésium, zinc).

Le céleri, riche en fibres, présente également de petites quantités de vitamines B et C, de bêtacarotène (anti-oxydant) et de sels minéraux.

Le taux de flavonoïdes de la pomme lui confère son important pouvoir anti-oxydant.

Le sésame, quant à lui, est la source la plus importante de calcium (quoi, le lait de vache ?) mais possède également une teneur record en magnésium et en fer.

Assiette naturo - Etre en forme

Le diner

Il est pour moi un adage vers lequel nous devons tendre et qui conseille de manger “comme un roi au petit déjeuner, comme un prince au déjeuner et comme un pauvre au dîner.

Je parle régulièrement des monodiètes de jus de légumes, tant il s’agit d’un trésor nutritionnel que l’on s’offre à soi et qui peut tout à fait constituer un repas (d’autant plus si on se couche peu de temps après).

Assiette naturo - jus

Pour réaliser ce jus, un extracteur à vis est nécessaire. Cet appareil ne doit pas être confondu avec un mixeur ou une centrifugeuse qui ont tendance à dénaturer les nutriments en raison de la puissance du broyage et de la chauffe entraînée par la force centriguge.

Un extracteur de jus, en plus d’extraire et de préserver toute la richesse nutritionnelle du fruit ou du légume, permet d’en éliminer les fibres.

Bien quelles soient extrêmement précieuses (elles sont chargées du grand ménage de notre intestin), notre système digestif a parfois besoin d’une surcharge moindre de travail afin de se régénérer. Alors que les aliments solides nécessitent plusieurs heures de digestion, les nutriments apportés par le jus de légumes sont rendus directement disponibles pour la cellule et les tissus.

Ingrédients pour un jus vert (pour 2 personnes) :

Assiette naturo - épinards3 pommes
4 branches de céleri avec les feuilles
1 petit fenouil
45 g d’épinards frais
1 citron pelé à vif
1 eau de coco de 350 ml (Vita coco)

Les fruits et légumes passeront à l’extracteur avec leur peau, leur tige et leurs pépins.

 

Intérêts nutritionnels :

Un mot qui à sa simple évocation évoque une couleur : la chlorophylle !

La propriété populaire de ce pigment vert est celle de détoxifier l’organisme. Pourtant, elle favorise également la formation de l’hémoglobine du sang, la cicatrisation et participe au renforcement du système immunitaire en raison de sa richesse en minéraux ionisés qui favorisent la création de liaisons avec toutes sortes de vitamines et d’acides aminés. Elle est aussi oxygénante en raison de sa capacité à transformer le gaz carbonique en oxygène.

Matériel nécessaire :

Version luxe
L’extracteur de jus Green star Elite de Keimling a des cylindres broyeurs (110 tours par minute), équipés d’aimants qui activent la bio-disponibilité des nutriments.

Version huile de coude
L’extracteur de jus manuel Z-star Z-710 de Keimling a une vitesse de rotation lente qui n’échauffe pas les nutriments. Son utilisation est archi-simple et ne nécessite aucune préparation en salle de musculation !

 

Sachez que nous inhalons jusqu’à 400 000 virus par minute* ; s’intéresser à son terrain, c’est-à-dire à ses forces et faiblesses, et surtout à ses réels besoins (!) doit devenir une priorité. Combien de feu pourront ainsi être étouffés avant qu’ils ne s’embrasent.

assiette naturo - to be in loveNotre alimentation est notre premier remède, comme Hippocrate le formulait dès le IVe siècle. Incriminer un manque de temps ou d’argent illusoirement nécessaires pour profiter d’une alimentation vivante revient à se déresponsabiliser vis-à-vis de sa santé. Ce qui est précieux dans la vie demande de l’attention et de l’Amour !

☆ Laure Terrier de la Chaise ☆

 

Vous souhaitez me consulter en naturopathie et connaître mes tarifs, envoyez un mail à contact@makemeyoga.com.

Vous avez ♥ l’article ? Dites-le avec un like et partagez-le !

A lire : la saga “Naturopathie” !
Dans mon frigo naturo
Full of life
Jolies nourritures terrestres
Cure détox : comment se détoxiner ?
Daily detox

Share This:

Daily detox

Daily detox

Daily detox

 
Mixeur - daily detoxS’il y a bien une période pendant laquelle le mot “détox” résonne à nos oreilles avec régularité, c’est le mois de janvier !

Pour effacer d’un coup de baguette magique les excès des fêtes, on s’enivre de jus de légumes, on s’empiffre de brocolis, on sue sous son K-Way… bref, on essaie de se donner bonne conscience. Malheureusement, une détox, appelée cure de désintoxication en naturopathie, se mène rarement sur quelques jours et s’adapte avant tout à la constitution et au tempérament de chacun.

De plus, elle ne sera pas forcément préconisée à une personne qui, malgré des excès avérés et des surcharges bien installées, manque d’énergie vitale. Comment savoir quel organe faire travailler (les intestins, la peau, le foie…) et de quelle manière (par le biais de l’alimentation, de l’exercice physique, de la respiration, de la phytothérapie…). Les drainages de l’organisme possèdent leur logique et, si cette dernière n’est pas respectée, les crises curatives ou les pertes de vitalité peuvent être dangereuses.

Daily detox - pommeToutefois, pour ne pas être en reste, je vous propose une journée spéciale “douce détox” pouvant être mise en place hebdomadairement et cela tout au long de l’année. Moins vous attendrez les excès pour réaliser ce type d’hygiène de vie, plus vous permettrez réellement à votre organisme de se régénérer.

Mon réveil sonne

 
Daily detox - litAvant même d’ouvrir les yeux, je vous conseille d’essayer de faire un point sur les rêves faits pendant la nuit ou du moins d’essayer de vous en souvenir.
Une fois l’exercice effectué, visualisez mentalement la journée qui s’annonce en sentant votre énergie se mobiliser. En faisant cela, vous rappelez à vous vos forces qui se sont naturellement dispersées pendant le sommeil. Les journées littéralement vécues “à côtés de ses pompes” sont toujours liées à des réveils brusques, au cours desquels nos différents corps énergétiques n’ont pas eu le temps de “se rempiler“.
Il est donc important de vivre en pleine conscience votre passage vers la lumière du jour.

Le gratte-langue

 
Daily detox - chatVotre premier orteil vient d’atterrir sur le sol froid de votre chambre ? Direction la salle de bain. Avant toute prise alimentaire, lavez-vous les dents et surtout grattez-vous la langue.

Il s’agit d’un geste d’hygiène pratiqué par de nombreuses populations en Asie et notamment en Inde pour la pratique d’Hrid Dhauti mais qui, étrangement, est assez méconnu en Occident. Le terme sanskrit “Hdrid” signifiant cœur, cette habitude consiste à nettoyer le canal alimentaire situé dans la région du cœur.

Certains fabricants de brosses à dent ont bien tenté d’y intégrer un grattoir, mais rien ne vaut l’utilisation d’un outil en métal et en forme de U, spécifique à l’usage.

Ce geste permet d’enlever une sorte de pâte blanche qui stagne sur le fond de la langue et qui est produite par la flore bactérienne qui y réside. Plus votre langue est chargée au réveil, plus le degré de surcharges de votre organisme est important. Ce signe peut également évoquer une faiblesse immunitaire, un problème hépatique ou gastrique ou encore une infection fongique liée au champignon Candida albicans.
Une langue rose et lisse exprime quant à elle généralement une bonne santé !

Si vous en cherchez, MMY en propose à la vente.

Un verre d’eau tiède

 
Maintenant et seulement maintenant, vous pouvez enfin boire votre premier verre d’eau tiède sans risquer de ré-avaler ce que votre corps a mis une nuit complète à produire et à excréter.

detox waterL’eau choisie doit être de source et donc très peu minéralisées ; c’est-à-dire affichant un taux de résidus à sec inférieur à 300 mg (Mont Roucous, Mont Calme, Volvic… pour en savoir plus, vous pouvez relire mon article sur l’eau, “D’amour et d’eau fraiche“).
Quant à sa température, elle doit être comprise entre 30°C et 40°C afin d’être parfaitement assimilée par votre corps qui lui est à 37°C.

Avec cette habitude, vous permettez à votre corps d’éliminer les toxines et les déchets issus de son activité métabolique nocturne (et c’est peu dire si elle est intensive) et qui sont particulièrement concentrés dans le gros intestin, de déclencher la première chasse biliaire de votre vésicule et de mettre en route le péristaltisme intestinal.

3 façons de l’agrémenter :

Daily detox - citron– Ajout d’un demi citron bio pressé : cette première version sera réservée aux personnes jouissant d’une bonne vitalité et d’une silhouette robuste car elle pourrait accentuer le tendance naturelle à l’acidisme de certaines personnes minces.

– Ajout de poivre de Cayenne et de gingembre frais : additionnez à votre verre d’eau une pincée de poivre et quelques copeaux râpés de gingembre frais. Laissez macérer une minute, enlever le gingembre et buvez !

 

– Ajout d’une ampoule de sérum de Quinton hypertonique (en vente dans les magasins biologiques) : ce plasma marin est puisé à 30 mètres de profondeur, au cœur d’un site préservé près des côtes bretonnes. Ses caractéristiques physiologiques sont si proches de celles du sang qu’elle lui permettent d’être parfaitement bio-disponibles pour l’organisme. Il est extrêmement riche en minéraux et contient tous les oligo-éléments nécessaires à la vie.

Le brossage à sec

 
Daily detox - brossage à secAvant de sauter (enfin) dans votre douche, pratiquer un brossage à sec de tout votre corps.

Cette technique, issue des pays nordiques, mais également très pratiquée au Japon, consiste à frotter plus ou moins énergiquement son corps à l’aide d’une brosse composée de poils de sanglier ou du moins de fibres naturelles (crins, soie, fibres d’agave…) .
Il s’agit de stimuler la fonction d’élimination des pores de la peau, d’activer la circulation sanguine et lymphatique et de drainer l’ensemble des toxines (cristaux d’acide urique) présentes dans les tissus périphériques. Les peaux mortes sont également éliminées.

Lorsqu’on sait que notre peau est l’organe émonctoriel le plus important de notre corps, cela mérite bien un petit coup de pouce. Les gestes doivent être courts et vifs ; il faut également impérativement commencer par le dessous du pied en remontant vers le cœur, puis du bout des doigts vers le cœur. Sur l’abdomen, des mouvements circulaires peuvent être réalisés dans le sens de la digestion. L’efficacité également contre la cellulite est incontestable.

Voici celle que j’utilise : beaute-pure-boutique.com/brosse-de-massage. Elle est de fabrication allemande, en bois de hêtre et dotée de fibres naturelles.

Dans la cuisine

 
Légumes-racinesPratiquer une monodiète un jour par semaine (dans l’idéal) permet à votre organisme (pour simplifier) de se concentrer sur autre chose que sur la digestion !
Sachez que ce surcroit de temps libre que vous lui octroyez sera entièrement utilisé à son auto-régénération / auto-guérison. Moins exigeant qu’un jeûne, une monodiète adaptée est tout aussi efficace d’autant plus si elle est menée avec régularité.

Le principe est celui de ne consommer qu’un seul aliment sur un ou plusieurs jours et dont, bien évidemment, les propriétés nutritionnelles sont intéressantes et adaptées aux besoins du corps et à la saison. Ne vous lancez pas dans une cure de tomates au mois de janvier, même si vous en trouvez au Bon Marché, car cela pourrait être tout simplement préjudiciable pour votre santé et pour la planète bien entendu…
Daily detox - réconfort
En hiver, le corps a besoin de chaleur, de matière, de réconfort. Privilégiez ainsi les céréales sans gluten (monodiète de riz semi complet, de sarrasin), les légumes racines (potimarron, butternut) ou les fruits de saison (pommes cuites) ; et optez pour une cuisson à basse température et donc longue.
En médecine traditionnelle chinoise, ce type de cuisson renforce la loge Eau correspondant aux reins et à la vessie, organes souffrant particulièrement pendant les périodes de froid excessif.
La quantité consommée importe peu, l’important étant de ne pas avoir faim.
Lors d’une monodiète, il est impératif de choisir des aliments biologiques. Les quantités ingurgitées étant plus conséquentes, vous risqueriez de la coupler avec une monodiète de pesticides qui pourrait être responsables de douleurs gastriques ou d’œsophagites !

L’après-midi

 
Ca tombe bien, car comme vous avez choisi de ne pas travailler pour cette journée spéciale détox, vous en profiterez pour faire du sport ou du Yoga (Atelier détox – dimanche 11/01) mais surtout pour transpirer !

Comme vous le savez à présent, la peau est le plus vaste organe d’élimination du corps. Il mesure près de 2 m2. 1 cm2 de peau est constellé en moyenne par 300 à 500 glandes sudoripares et par près de 1 250 glandes sébacées. On élimine quotidiennement 0.5 litre de sueur, en l’absence d’effort physique soutenu.

En revanche, lors d’une heure d’exercice intense, on peut espérer évacuer jusqu’à 400 ml supplémentaire, soit autant d’acides uriques, lactiques, d’ammoniac, d’urée… dont on se débarrasse.

Daily detox - yoga bikram
L’aspect de notre peau est un merveilleux indicateur du degré de surcharge de notre milieu intérieur. L’acné, les dartres, le psoriasis, la peau grasse, l’eczéma… doivent donner l’alerte.
Pendant votre activité physique, veillez également à bien respirer afin de favoriser l’élimination cette fois-ci des acides volatils (citriques, oxaliques, pyruviques, carboniques, lactiques…).

A l’issue de votre séance, pensez à bien vous réhydrater et optez pour une tisane dépurative qui soutiendra, quant à elle, la fonction d’élimination de vos reins. Pukka propose un mélange à base de menthe poivrée, d’ortie et de fenouil, appelé Cleanse, que je vous conseille : http://www.greenweez.com/pukka-tisane-cleanse.

La journée se termine

 
Daily detox - reposUne journée consacrée à la détox ne doit pas être menée tambour battant, surtout que vous venez de tout donner lors de votre séance de sport !

Le repos est également primordial.
Profitez-en pour chouchouter votre foie. Rappelez-vous que cet organe doit véritablement être considéré comme la puissante centrale de nettoyage de votre corps. Toutefois, nos modes de vie inadaptés (stress, alimentation dévitalisante et trop carnée, excitants, alcool, tabac…) ont tendance à la surcharger de travail. Ce que le foie ne parvient pas à drainer est fatalement relargué dans la circulation.

Bonne nouvelle, vous pouvez l’aider ! Pour le décongestionner, placez sur le foie une bouillotte d’eau chaude au moins 20 minutes ; cet organe étant naturellement plus chaud que le reste du corps, il adore la chaleur.

Daily detox - grand ménageVous venez de passer cette journée avec succès… point trop n’en faut pour vous donner bonne conscience !
Une détox ponctuelle ne peut corriger des mois d’excès ou plus simplement des mauvaises habitudes de vie. L’ascétisme n’est pas une lubie car vous risquez de violenter votre organisme qui n’y verra que privation. Une véritable détox doit être menée sur le long terme et sur un corps possédant assez de forces vitales.
Alors, en attendant de vous lancer, mais surtout de vous investir dans une cure de désintoxication efficace et digne de ce nom, le green smoothie reste toujours la meilleure alternative au cappuccino !

☆ Laure Terrier de la Chaise ☆

Vous souhaitez me consulter en naturopathie et connaître mes tarifs, envoyez un mail à contact@makemeyoga.com.


Vous avez ♥ l’article ? Dites-le avec un like et partagez-le !

A lire : la saga “Naturopathie” !
Dans mon frigo naturo
Full of life
Jolies nourritures terrestres
Cure détox : comment se détoxiner ?

Share This:

Le lait : une voie lactée vers la santé ?

Le lait : une voie lactée vers la santé ?

Le lait : une voie lactée vers la santé ?

 

VacheOn en parle beaucoup, mais finalement nombreux sont ceux qui se sentent perdus face à un sujet qui fâche : peut-on boire du lait et consommer des produits laitiers sans nuire à son équilibre ?
Les “pour” et les “contre” s’opposent avec virulence. Les premiers étant souvent très influencés par les lobbyistes de l’industrie laitière ; et les seconds, à leur charge, manquent cruellement d’arguments pertinents et dépassent rarement l’idée que l’humain est le seul mammifère consommant le lait d’une autre espèce, même devenu adulte, et qu’en plus ça ballonne !
Alors, avant de faire un choix nutritionnel important, continuer ou non d’intégrer à son alimentation le lait et ses dérivés (yaourts, beurre, fromage, kéfir…), il est important de comprendre pourquoi on le fait et est-ce pour les bonnes raisons.

(Je ne traiterai pas dans ce dossier le sujet du lait maternel et de la polémique qui existe autour de l’allaitement ; ni de l’allergie vraie (type I) au lait.)

Pourquoi le lait n’est pas notre meilleur allié santé ?
Brique de laitTout simplement, parce que nous ne pouvons pas le digérer. Dès nos 3 ans, la sécrétion de la lactase, l’enzyme nécessaire au métabolisme du sucre du lait, le lactose, commence à décroître. La Nature, ne tolérant aucun hasard, corrèle cette diminution au sevrage “supposé” de l’enfant, l’invitant ainsi à se tourner vers une alimentation solide. La société de consommation faisant souvent fi de ce que la Nature a prévu (avec amour et logique !), nous pousse à adopter des habitudes qui se placent à l’encontre totale de notre physiologie.
Autre hic. La caséine, une protéine présente en grande quantité dans le lait de vache, est extrêmement difficile à digérer pour l’être humain car, comme pour le lactose, il lui manque l’outil nécessaire à son catabolisme, qui est la caséase (l’équivalent de la présure du veau). Le lait de vache en est riche afin de doubler en huit semaines le poids de son veau, ce qui paraît inadapté aux besoins d’un nourrisson qui ne doublera son poids qu’en sept mois.

L’intolérance
Feeling sick75 % de la population adulte mondiale
a une activité lactasique diminuée voir nulle, mais seulement 1 % est diagnostiqué intolérante au lactose par le corps médical. Pour cela, le patient doit manifester, entre 10 et 20 minutes après l’ingestion de lait ou de l’un de ses dérivés, des symptômes tels que ballonnements, diarrhée, douleurs abdominales, troubles de la concentration ou vomissements. Le Breath Hydrogen Test (le lactose non absorbé se transforme en hydrogène) et la mesure de la glycémie (le lactose assimilé se transforme en sucre dans le sang) sont les deux tests usuellement pratiqués en cabinet ou en milieu hospitalier.
Ces statistiques excitent les appétits de l’industrie pharmaceutique et agro-alimentaire qui développent régulièrement de nouveaux produits soulageant les symptômes liés à une intolérance au lait ou des gammes alimentaires estampillées sans lactose.
Lait en bouteilleJe mettrais ma main à couper qu’une grande partie de la population est également intolérante à l’herbe et aux feuilles. Le pari vous semble trop facile… parce que tout le monde sait que nous ne sommes pas des ruminants et ne possédons pas comme eux deux estomacs qui transforment les fibres végétales en nutriments assimilables ! Il n’y a pourtant qu’un pas avant que la cellulose n’envahisse sciemment notre alimentation !

Moi, je ne suis pas concerné !
En êtes-vous bien sûr ? Les signes d’intolérance au lactose se manifestent différemment d’un individu à l’autre et, potentiellement, plusieurs jours après l’ingestion ; la production résiduelle de lactase variant chez chacun. Beaucoup de personnes affirment boire beaucoup de lait ou consommer presque quotidiennement des yaourts sans pâtir de problèmes digestifs.
Mal de têtePourtant, l’impact sur sa santé peut être insidieux et se matérialiser là où on ne l’attend pas, dans des douleurs articulaires, des migraines, des baisses de moral, des fatigues chroniques ou des problèmes de peau par exemple. Seuls 20 % d’intolérants manifestent des signes cliniques après l’absorption d’un quart de litre de lait. Ce chiffre vous laisse songeur ?
Penser également se mettre à l’abri de l’ostéoporose parce que l’on boit du lait est une terrible erreur (bien que le message soit rabâché à longueur de journée par l’industrie agro-alimentaire et repris en cœur par les Plans nationaux nutrition santé). Cette croyance vous prive (et notamment les femmes) d’une hygiène alimentaire différente qui pourrait efficacement vous prémunir d’une déminéralisation osseuse. Le calcium présent dans le lait est peu assimilable par l’organisme. 240 g de lait comporte en moyenne 300 mg de calcium, mais seul 1 % sera absorbé par l’organisme. Comparativement, 120 g de chou qui ne contient que 37 mg de calcium offre une assimilation à hauteur de 65 %, soit 24 mg sur les 37 présents !

Comment profiter des bienfaits du lait ?
Parce qu’il ne faut jamais être tout blanc ou tout noir, il existe une sage façon de consommer le lait et ses sous-produits.

Souris + fromageDiminuer ses apports : tout simplement ! Les intolérances alimentaires sont majoritairement liées à l’emballement du système immunitaire qui s’étonne de retrouver, dans la circulation sanguine, des molécules non digérées que la paroi intestinale aurait dû contenir (pour comprendre le mécanisme du syndrome de l’intestin perméable/poreux et comment retrouver l’équilibre, vous pouvez lire ou relire “Je prends soin de moi : le ventre”). Plus une même molécule se retrouve régulièrement larguée dans le sang, plus elle sera traquée par nos hordes de globules blancs. Lorsque l’on sait, qu’au cours d’une même journée, nous pouvons consommer jusqu’à 6 sources différentes de produits laitiers (!), on comprend mieux pourquoi le lactose est l’une des intolérances les plus répandues en Occident avec celle du gluten.

Licorne + fromageLe lactosérum ou petit lait : Lors de la fabrication du fromage, le lait caillé (ou fermenté par des micro-organismes qui sont les lacto-bacilles, lactocoques et bifido-bactéries) doit être séparé de son petit lait. Ce liquide, pauvre en matière grasse, est composé à 94 % d’eau, 4 % de sucre (lactose), de protéines et de sels minéraux (calcium, zinc, potassium, phosphore). Pourquoi je vous en parle ? En raison de son incroyable richesse en acides aminés essentiels (que le corps ne sait pas synthétiser) rapidement assimilables par l’organisme. Ces protéines viennent directement nourrir les fibres musculaires ; c’est pourquoi les sportifs l’apprécient particulièrement. Les végétariens également peuvent se tourner vers cette source de protéines de qualité.
Son pouvoir anti-vieillissement est très intéressant. Ses protéines sont des précurseurs du glutathion, molécule active contre les radicaux libres et dans l’évacuation, de l’organisme, des métaux lourds.
Vache OmLe troisième intérêt du petit-lait réside dans son large champ d’action sur la sphère digestive. Il participe activement à la régénération des flores intestinales malmenées et donc à la restauration de la muqueuse.
Pour le consommer, choisissez une poudre de lactosérum biologique (évidemment !). En cure de 24 jours, consommer la première semaine ¼ de litre de lactosérum le matin, jusqu’à atteindre après deux semaines 3 litres par jour, dont les prises sont reparties tout au long de la journée. Diminuer progressivement, les deux semaines suivantes, la quantité quotidienne. Bien sûr, si une intolérance au lactose vous a été diagnostiquée, cette cure est contre-indiquée.
Je vous propose le petit lait en granulés de la marque Biosana : biosana.ch/f/produits/produitsabasedepetitlait.

You're my butter halfLe beurre cru biologique (issu de vaches nourries à l’herbe) : oui, je sais, le beurre est composé de 80 % de gras mais il renferme également quelques trésors. Saviez-vous que sa mauvaise réputation a été en partie construite de toutes pièces aux États-Unis par l’industrie de la margarine, qui, pour valoriser ses produits, a accusé le beurre de boucher les artères ! Il constitue une excellente source de vitamine D et E et A ; cette dernière étant connue pour jouer un rôle de premier ordre dans la synthèse des pigments de l’œil et la croissance des os. La présence également en grande quantité de sélénium (plus que dans le germe de blé !) potentialise l’action du glutathion, le champion, toutes catégories, des anti-oxydants. Restez mesuré dans votre consommation et ne dépassez pas les 15 gr par jour afin de n’en tirer que des bénéfices.

Le lait frais biologique : si sa consommation reste exceptionnelle, goûter du lait frais est une expérience merveilleuse. Moins le lait sera transformé industriellement (pasteurisé, chauffé, stérilisé, filtré, enrichi en vitamines et en minéraux…) plus votre corps l’acceptera et saura capter le “prâna” qui le compose. Les bactéries encore présentes participent à l’équilibre de votre microbiote. Son niveau vibratoire élevé (lié à ses qualités nutritionnelles, à l’endroit où il a été tiré, à l’amour qu’a reçu l’animal,  à la personne qui l’a traité…) entre également en résonance avec nos corps subtils. Seul notre bon sens et les plaisirs sains peuvent nous guider vers une alimentation optimale correspondant à notre constitution et donc à notre propre métabolisme.

Du fromage ou la vie !
Lait de vache + brebisJe vous l’accorde, se passer de fromage serait un sacrifice beaucoup trop important pour beaucoup d’entre nous. Lorsque vous vous retrouvez face à ce genre de choix cornéliens, connectez-vous à ce que votre corps vous murmure et surtout vous réclame. Parfois, le plaisir que nous procure la consommation d’un aliment est plus bénéfique que son apport vitaminique ou et annule ses mauvaises qualités nutritionnelles.
Les fromages à pâte pressée cuite (comté, abondance, emmental, gruyère, beaufort) possèdent des quantités plus faibles en lactose. Ceux de brebis et de chèvre, pour les mêmes raisons, sont également d’excellentes alternatives.

Lait d'amandesConsolez-vous ! La Nature a pensé à mille et un délices pour satisfaire nos papilles. Les laits végétaux (amandes, noisettes, coco, petit-épeautre, châtaignes…) se substituent parfaitement au lait animal et notamment dans ses fonctionnalités culinaires. Ils arrosent les céréales, composent l’appareil d’une tarte, font monter les gâteaux, remplacent même la crème des carbonara ! Je peux vous assurer que les plus réticents n’y verront que du feu…

☆ Laure Terrier de la Chaise ☆

Vous souhaitez me consulter en naturopathie et connaître mes tarifs, envoyez un mail à contact@makemeyoga.com.

Vous avez ♥ l’article ? Dites-le avec un like et partagez-le !

A lire : la saga “Je prends soin de moi” !
Je prends soin de moi : le ventre
Je prends soin de moi : le sommeil
Je prends soin de moi : la respiration

Share This:

Catégories

Blog