7 rue Gambey - 75011 Paris // Nous localiser

Sommaire du blog

Dans mon frigo naturo

Dans mon frigo naturo

Dans mon frigo naturo


Détrompez-vous, il n’y a pas que des légumes, du tofu et des jus de choucroute fermentée dans mon frigo, loin de là. Certaines choses se mangent et d’autres non… Petite visite guidée.

Rez-de-chaussée
Frigo 2
Bien évidemment, le bac à légumes du naturopathe est toujours très fourni. Il est soit abonné à une Amap et reçoit hebdomadairement son panier bio, soit il se fournit quotidiennement (ce qui est mon cas) dans son magasin bio préféré.

Il est important de conserver exclusivement ses légumes et certains fruits dans cette partie du frigo car la température y est la plus élevée et se situe entre 8 et 10°C. Un froid trop excessif pourrait, quant à lui, altérer leur qualité nutritionnelle et donc leur teneur en vitamines, minéraux, oligo-éléments

Le respect de la saisonnalité est primordial pour le naturopathe. Il essaie également de consommer le plus local possible. En avril, le radis noir (cru, coupé en julienne dans une salade), les radis roses, les endives (crues, braisées, cuites à la vapeur), les blettes (utilisez les feuilles pour vos smoothies verts et les côtes en gratin), les petits oignons blancs, les asperges et tous les choux sont à l’honneur.

Tout est consommable dans un légume, d’autant plus si il est de qualité biologique. Si vous êtes à court d’idées pour cuisiner les fanes (de carottes, de radis), les tiges des poireaux, les cosses… sortez du placard votre cuit-vapeur (ah bon, vous n’en avez pas encore un ?!) et cuisez-y, pendant 15 minutes, verdure et épluchures. Passez le tout au mixeur, en ajoutant, au choix, un lait végétal (avoine, soja, amandes). La soupe est prête !

♥ Voici ma recette préférée pour cuisiner les fanes de radis et de carottes :
RadisVelouté de fanes
1- Dans une poêle, faites revenir 3 petites échalotes dans un fond d’huile d’olive.
2 -Une fois colorées, ajoutez-y les fanes lavées et grossièrement hachées.
3 – Remuez pendant 8 minutes environ.
4 – Recouvrez d’eau (minérale ou filtrée à la Brita) en y ajoutant un bouillon de légumes (par exemple, ceux de la marque Rapunzel) et deux gousses d’ail et laissez cuire à feu moyen pendant 20 minutes.
5 – Mixez le tout (jus de cuisson compris) en y incorporant de la crème de soja, du sel (fleur de sel de Guérande ou sel rose de l’Himalaya) et du poivre.
6 – Dégustez chaud (en entrée par exemple).

1er étage

EsquimauSortez vos polaires car il s’agit de l’étage le plus froid du frigo. Sa température se situe aux alentours de 2°C. On y range classiquement la viande et le poisson, mais le naturopathe n’est pas un grand carnivore et s’est bien souvent tourné vers le végétarisme. Cet étage est souvent vide chez moi. Je ne le remplis que lorsque les accusations de mon cher et tendre d’être responsable de son anémie deviennent un peu plus virulentes… Dans ce cas, j’accepte d’y faire entrer du poisson péché et congelé en mer ou de la viande issue de l’agriculture biologique. Les animaux issus de ces élevages bénéficient de parcours en extérieur qui leur permettent de brouter, l’écornage des bovins adultes est interdit, les OGM sont exclus de leur alimentation et celle-ci doit provenir majoritairement de l’exploitation de l’éleveur, les traitements allopathiques en cas de maladie sont limités au bénéfice de la phytothérapie, de l’homéopathie et de l’aromathérapie. Ce dernier est au minimum contrôlé une fois par an par un organisme certificateur. Même si ce n’est pas parfait, c’est toujours mieux que les méthodes utilisées dans l’élevage intensif, non ?

Tofu never screamsPour ceux qui ont fait le choix de ne pas manger d’animaux, je vous rappelle quelques règles d’association alimentaires qui permettent de répondre à nos besoins quotidiens en protéines, qui s’élèvent à 65 g en moyenne par jour (entre 0.8 et 0.9 g par kilo de poids idéal) :
Céréales (quinoa, riz complet, sarrasin, boulgour, petit épeautre, semoule de blé) 2/3 + légumineuses (fèves, pois chiches, pois cassés, haricots adzuki, haricots rouges et blancs, lentilles) 1/3.
Pensez à faire tremper vos légumineuses la veille de leur consommation dans de l’eau filtrée, pour une meilleure digestibilité.
2 œufs cuits mollets (5 minutes dans de l’eau bouillante) apportent l’équivalent de 120 gr de viande maigre.
100 gr de tofu nature.

PopeyeJ’entends souvent des personnes qui se disent végétariennes et qui ignorent totalement le fait que les protéines végétales sont dites “incomplètes” en raison de leur faible teneur en méthionine (l’un des huit acides aminés essentiels). Elles sont donc moins assimilables par l’organisme et, c’est pourquoi, il faut absolument les associer à une autre source végétale. Une carence en protéine peut avoir d’importantes répercussions sur la santé et entraîne une fragilité osseuse, une fonte musculaire, des perturbations hormonales, un mauvais pouvoir de cicatrisation, une fragilisation des phanères

2e étage
Frigo
La température qui y règne est de 5°C. Les laitages en tout genre (crème fraîche, fromages, yaourts) s’y portent généralement comme des charmes. Les locataires du frigo naturo sont, en revanche, un peu différents. Une consommation excessive de produits laitiers entraîne inexorablement une surcharge de l’organisme et une production accrue de mucus qui vient altérer notre physiologie et nos métabolismes. Nous sommes certes au pays du fromage, mais il est indispensable d’en consommer avec parcimonie et surtout de les choisir de grande qualité. Pour ceux qui ne supporteraient pas le sevrage, je conseille de privilégier le fromage de chèvre et de brebis biologiques. Essayez également de le consommer le matin au petit-déjeuner car il sera mieux métabolisé par l’organisme. De plus, il contient un acide aminé, la tyrosine, précurseur de la dopamine, un neuro-médiateur qui permet littéralement à notre organisme de se mettre en route. C’est en quelque sorte le “starter” de notre machine.
La crème fraîche peut également être facilement remplacée par des crèmes végétales. Pour retrouver la pointe d’acidité de cette dernière, ajoutez-y simplement un peu de moutarde. Je vous assure, personne ne verra la différence !

Le congélateur (oui déjà, c’est un petit frigo !)
Tout au long de l’année, mon congélateur héberge deux choses essentielles. L’une est comestible, l’autre non.
AbeilleL’un des produits les plus miraculeux de la ruche, le pollen, se préserve congelé, en raison de sa grande fragilité. Ce véritable trésor nutritionnel (riche en vitamines du groupe B, minéraux et anti-oxydants) et énergétique (hautes vibrations) peut être consommé quotidiennement (1 cuillère à soupe) et, d’autant plus, lorsqu’on se sent fatigué. Le pollen est la semence mâle produite par les étamines de la fleur, butinée par l’abeille et rapportée, à la ruche, sous forme de petites pelotes, confectionnées à partir de leur salive. Il est ensuite stocké dans les alvéoles (en vue d’être consommé par les abeilles elle-mêmes) et y subit une fermentation lactique (il peut contenir jusqu’à 10 millions de ferment par gramme). Le pollen frais peut entrer en action contre les perturbations de la flore intestinale, du système immunitaire, l’acidose, les bouffées de chaleur liées à la ménopause, les prostatites (inflammation de la prostate), les allergiesPollenergie de Percie du Sert récolte différents pollens de grande qualité (de saule, de châtaignier, de fleurs…), distribués en magasin biologique. Vous pouvez le consommer directement à la cuillère, dans une compote ou en le mélangeant à vos céréales.

Ours polaireIl n’y a qu’un naturopathe pour vous faire découvrir ce qui suit ! Avez-vous déjà entendu parler des bains dérivatifs ? Oui, non ? Mais si oui, quel est le rapport avec le compartiment congélateur de mon frigo ?! France Guillain a créé une technique ultra simple pour profiter des bienfaits du bain dérivatif sans faire couler les grandes eaux. Elle a mis au point une poche en plastique remplie de gel à base de cellulose qui, une fois congelée, se porte entre les cuisses. La sensation de fraîcheur décongestionne le petit bassin et draine toutes les graisses et toxines qui ont tendance à s’y accumuler. L’été, pendant les périodes de forte chaleur, le principe est juste divin ! Vous serez étonné par la sensation de légèreté ressentie après leur utilisation ainsi que par la perte de poids associée si vous êtes régulier. Cavous intrigue? Vous trouverez les poches en vente sur le site Yokool.

La porte
Il s’agit de la partie la plus chaude du frigo qui peut y atteindre les 15°C. On y stocke nos œufs et généralement les bouteilles de lait. Sans partir en guerre contre l’industrie laitière, le naturopathe a compris, depuis bien longtemps, qu’il est important de rendre à César ce qui est à César ; tout comme le lait, qui est destiné au petit veau ! Le lait n’est pas digeste pour l’homme tout simplement parce qu’il ne possède pas une enzyme qui est nécessaire à son métabolisme, la lactase. Il faut également cesser de croire que le lait est une source privilégiée de calcium car celui qu’il apporte n’est pas le plus assimilable par l’organisme. Pour se faire, il doit se présenter sous forme de carbonates de calcium, ce qui n’est pas le cas. Résultat des courses, la consommation de lait entraîne une surcharge de l’organisme et des problèmes digestifs.

Lait Vache
Saviez-vous également que des vaches élevées dans des exploitations classiques sont traitées deux fois par jour et produisent jusqu’à 23 litres quotidiennement alors qu’un veau allaité n’en consomme que 5 à 6 litres… Ces vaches finissent toutes par souffrir de mastite (inflammation des pies) et larguent avec le lait traité une importante quantité de pue. Yummy, n’est-ce pas !
Les laits végétaux sont une parfaite alternative, surtout si c’est uniquement pour arroser vos céréales. En ce qui concerne les enfants, j’en parlerai une prochaine fois.

Vernis à onglesEnfin, dans ce frigo de naturo, il y a aussi une fille qui se cache. La porte du réfrigérateur est l’endroit idéal pour stocker les vernis à ongle et allonger leur durée de vie. Mais attention pas n’importe quel vernis. Je les choisis sans toluène, dibutylphtalate, formaldéhyde, xylène… car il a été prouvé que ces substances pénètrent dans le sang et sont de puissants perturbateurs endocriniens. Les marques certifiées Ecocert ont fait d’énormes efforts notamment sur les couleurs. Kure Bazaar est une très bonne marque !

☆ Laure Terrier de la Chaise ☆

A lire !
Le Parfum du Yoga
D’amour et d’eau fraiche, oui mais laquelle !
Inspire le printemps, expire l’hiver, comment se détoxiner ?
Mes chakras grands ouverts
Stress, mon amour
Jolies nourritures terrestres
Sweet night
Je vis comme je respire

Vous avez ♥ l’article ? Dites-le avec un like et partagez-le !

Share This:

Le lait : une voie lactée vers la santé ?

Le lait : une voie lactée vers la santé ?

Le lait : une voie lactée vers la santé ?

 

VacheOn en parle beaucoup, mais finalement nombreux sont ceux qui se sentent perdus face à un sujet qui fâche : peut-on boire du lait et consommer des produits laitiers sans nuire à son équilibre ?
Les “pour” et les “contre” s’opposent avec virulence. Les premiers étant souvent très influencés par les lobbyistes de l’industrie laitière ; et les seconds, à leur charge, manquent cruellement d’arguments pertinents et dépassent rarement l’idée que l’humain est le seul mammifère consommant le lait d’une autre espèce, même devenu adulte, et qu’en plus ça ballonne !
Alors, avant de faire un choix nutritionnel important, continuer ou non d’intégrer à son alimentation le lait et ses dérivés (yaourts, beurre, fromage, kéfir…), il est important de comprendre pourquoi on le fait et est-ce pour les bonnes raisons.

(Je ne traiterai pas dans ce dossier le sujet du lait maternel et de la polémique qui existe autour de l’allaitement ; ni de l’allergie vraie (type I) au lait.)

Pourquoi le lait n’est pas notre meilleur allié santé ?
Brique de laitTout simplement, parce que nous ne pouvons pas le digérer. Dès nos 3 ans, la sécrétion de la lactase, l’enzyme nécessaire au métabolisme du sucre du lait, le lactose, commence à décroître. La Nature, ne tolérant aucun hasard, corrèle cette diminution au sevrage “supposé” de l’enfant, l’invitant ainsi à se tourner vers une alimentation solide. La société de consommation faisant souvent fi de ce que la Nature a prévu (avec amour et logique !), nous pousse à adopter des habitudes qui se placent à l’encontre totale de notre physiologie.
Autre hic. La caséine, une protéine présente en grande quantité dans le lait de vache, est extrêmement difficile à digérer pour l’être humain car, comme pour le lactose, il lui manque l’outil nécessaire à son catabolisme, qui est la caséase (l’équivalent de la présure du veau). Le lait de vache en est riche afin de doubler en huit semaines le poids de son veau, ce qui paraît inadapté aux besoins d’un nourrisson qui ne doublera son poids qu’en sept mois.

L’intolérance
Feeling sick75 % de la population adulte mondiale
a une activité lactasique diminuée voir nulle, mais seulement 1 % est diagnostiqué intolérante au lactose par le corps médical. Pour cela, le patient doit manifester, entre 10 et 20 minutes après l’ingestion de lait ou de l’un de ses dérivés, des symptômes tels que ballonnements, diarrhée, douleurs abdominales, troubles de la concentration ou vomissements. Le Breath Hydrogen Test (le lactose non absorbé se transforme en hydrogène) et la mesure de la glycémie (le lactose assimilé se transforme en sucre dans le sang) sont les deux tests usuellement pratiqués en cabinet ou en milieu hospitalier.
Ces statistiques excitent les appétits de l’industrie pharmaceutique et agro-alimentaire qui développent régulièrement de nouveaux produits soulageant les symptômes liés à une intolérance au lait ou des gammes alimentaires estampillées sans lactose.
Lait en bouteilleJe mettrais ma main à couper qu’une grande partie de la population est également intolérante à l’herbe et aux feuilles. Le pari vous semble trop facile… parce que tout le monde sait que nous ne sommes pas des ruminants et ne possédons pas comme eux deux estomacs qui transforment les fibres végétales en nutriments assimilables ! Il n’y a pourtant qu’un pas avant que la cellulose n’envahisse sciemment notre alimentation !

Moi, je ne suis pas concerné !
En êtes-vous bien sûr ? Les signes d’intolérance au lactose se manifestent différemment d’un individu à l’autre et, potentiellement, plusieurs jours après l’ingestion ; la production résiduelle de lactase variant chez chacun. Beaucoup de personnes affirment boire beaucoup de lait ou consommer presque quotidiennement des yaourts sans pâtir de problèmes digestifs.
Mal de têtePourtant, l’impact sur sa santé peut être insidieux et se matérialiser là où on ne l’attend pas, dans des douleurs articulaires, des migraines, des baisses de moral, des fatigues chroniques ou des problèmes de peau par exemple. Seuls 20 % d’intolérants manifestent des signes cliniques après l’absorption d’un quart de litre de lait. Ce chiffre vous laisse songeur ?
Penser également se mettre à l’abri de l’ostéoporose parce que l’on boit du lait est une terrible erreur (bien que le message soit rabâché à longueur de journée par l’industrie agro-alimentaire et repris en cœur par les Plans nationaux nutrition santé). Cette croyance vous prive (et notamment les femmes) d’une hygiène alimentaire différente qui pourrait efficacement vous prémunir d’une déminéralisation osseuse. Le calcium présent dans le lait est peu assimilable par l’organisme. 240 g de lait comporte en moyenne 300 mg de calcium, mais seul 1 % sera absorbé par l’organisme. Comparativement, 120 g de chou qui ne contient que 37 mg de calcium offre une assimilation à hauteur de 65 %, soit 24 mg sur les 37 présents !

Comment profiter des bienfaits du lait ?
Parce qu’il ne faut jamais être tout blanc ou tout noir, il existe une sage façon de consommer le lait et ses sous-produits.

Souris + fromageDiminuer ses apports : tout simplement ! Les intolérances alimentaires sont majoritairement liées à l’emballement du système immunitaire qui s’étonne de retrouver, dans la circulation sanguine, des molécules non digérées que la paroi intestinale aurait dû contenir (pour comprendre le mécanisme du syndrome de l’intestin perméable/poreux et comment retrouver l’équilibre, vous pouvez lire ou relire “Je prends soin de moi : le ventre”). Plus une même molécule se retrouve régulièrement larguée dans le sang, plus elle sera traquée par nos hordes de globules blancs. Lorsque l’on sait, qu’au cours d’une même journée, nous pouvons consommer jusqu’à 6 sources différentes de produits laitiers (!), on comprend mieux pourquoi le lactose est l’une des intolérances les plus répandues en Occident avec celle du gluten.

Licorne + fromageLe lactosérum ou petit lait : Lors de la fabrication du fromage, le lait caillé (ou fermenté par des micro-organismes qui sont les lacto-bacilles, lactocoques et bifido-bactéries) doit être séparé de son petit lait. Ce liquide, pauvre en matière grasse, est composé à 94 % d’eau, 4 % de sucre (lactose), de protéines et de sels minéraux (calcium, zinc, potassium, phosphore). Pourquoi je vous en parle ? En raison de son incroyable richesse en acides aminés essentiels (que le corps ne sait pas synthétiser) rapidement assimilables par l’organisme. Ces protéines viennent directement nourrir les fibres musculaires ; c’est pourquoi les sportifs l’apprécient particulièrement. Les végétariens également peuvent se tourner vers cette source de protéines de qualité.
Son pouvoir anti-vieillissement est très intéressant. Ses protéines sont des précurseurs du glutathion, molécule active contre les radicaux libres et dans l’évacuation, de l’organisme, des métaux lourds.
Vache OmLe troisième intérêt du petit-lait réside dans son large champ d’action sur la sphère digestive. Il participe activement à la régénération des flores intestinales malmenées et donc à la restauration de la muqueuse.
Pour le consommer, choisissez une poudre de lactosérum biologique (évidemment !). En cure de 24 jours, consommer la première semaine ¼ de litre de lactosérum le matin, jusqu’à atteindre après deux semaines 3 litres par jour, dont les prises sont reparties tout au long de la journée. Diminuer progressivement, les deux semaines suivantes, la quantité quotidienne. Bien sûr, si une intolérance au lactose vous a été diagnostiquée, cette cure est contre-indiquée.
Je vous propose le petit lait en granulés de la marque Biosana : biosana.ch/f/produits/produitsabasedepetitlait.

You're my butter halfLe beurre cru biologique (issu de vaches nourries à l’herbe) : oui, je sais, le beurre est composé de 80 % de gras mais il renferme également quelques trésors. Saviez-vous que sa mauvaise réputation a été en partie construite de toutes pièces aux États-Unis par l’industrie de la margarine, qui, pour valoriser ses produits, a accusé le beurre de boucher les artères ! Il constitue une excellente source de vitamine D et E et A ; cette dernière étant connue pour jouer un rôle de premier ordre dans la synthèse des pigments de l’œil et la croissance des os. La présence également en grande quantité de sélénium (plus que dans le germe de blé !) potentialise l’action du glutathion, le champion, toutes catégories, des anti-oxydants. Restez mesuré dans votre consommation et ne dépassez pas les 15 gr par jour afin de n’en tirer que des bénéfices.

Le lait frais biologique : si sa consommation reste exceptionnelle, goûter du lait frais est une expérience merveilleuse. Moins le lait sera transformé industriellement (pasteurisé, chauffé, stérilisé, filtré, enrichi en vitamines et en minéraux…) plus votre corps l’acceptera et saura capter le “prâna” qui le compose. Les bactéries encore présentes participent à l’équilibre de votre microbiote. Son niveau vibratoire élevé (lié à ses qualités nutritionnelles, à l’endroit où il a été tiré, à l’amour qu’a reçu l’animal,  à la personne qui l’a traité…) entre également en résonance avec nos corps subtils. Seul notre bon sens et les plaisirs sains peuvent nous guider vers une alimentation optimale correspondant à notre constitution et donc à notre propre métabolisme.

Du fromage ou la vie !
Lait de vache + brebisJe vous l’accorde, se passer de fromage serait un sacrifice beaucoup trop important pour beaucoup d’entre nous. Lorsque vous vous retrouvez face à ce genre de choix cornéliens, connectez-vous à ce que votre corps vous murmure et surtout vous réclame. Parfois, le plaisir que nous procure la consommation d’un aliment est plus bénéfique que son apport vitaminique ou et annule ses mauvaises qualités nutritionnelles.
Les fromages à pâte pressée cuite (comté, abondance, emmental, gruyère, beaufort) possèdent des quantités plus faibles en lactose. Ceux de brebis et de chèvre, pour les mêmes raisons, sont également d’excellentes alternatives.

Lait d'amandesConsolez-vous ! La Nature a pensé à mille et un délices pour satisfaire nos papilles. Les laits végétaux (amandes, noisettes, coco, petit-épeautre, châtaignes…) se substituent parfaitement au lait animal et notamment dans ses fonctionnalités culinaires. Ils arrosent les céréales, composent l’appareil d’une tarte, font monter les gâteaux, remplacent même la crème des carbonara ! Je peux vous assurer que les plus réticents n’y verront que du feu…

☆ Laure Terrier de la Chaise ☆

Vous souhaitez me consulter en naturopathie et connaître mes tarifs, envoyez un mail à contact@makemeyoga.com.

Vous avez ♥ l’article ? Dites-le avec un like et partagez-le !

A lire : la saga “Je prends soin de moi” !
Je prends soin de moi : le ventre
Je prends soin de moi : le sommeil
Je prends soin de moi : la respiration

Share This:

Catégories

Blog