7 rue Gambey - 75011 Paris // Nous localiser

Sommaire du blog

Stress, mon amour

Stress, mon amour

Stress, mon amour

Quel vaste sujet… et pour cause, on le cuisine à toutes les sauces. Les factures nous stressent, les enfants de notre voisine nous stressent, les examens nous stressent, le dentiste nous stresse, notre boss nous donne des ulcères, notre famille n’en parlons pas et la société, c’est à peine si on peut encore la supporter. Et pourtant, malgré cette avalanche de soucis quotidiens, nous essayons d’avancer cahin-caha, écrasés de surcroit par ce gros sac-à-dos bourré à craquer de stress en tout genre.

Et si la vie, la vraie je veux dire, n’avait rien à voir avec tout ça ? Tout d’abord, parce que le stress ressenti peut être apaisé et les stresseurs évités et deuxièmement, parce que notre corps, lorsqu’il se met à parler, nous délivre de précieux messages sur le chemin que nous devons suivre, quitte à devoir entièrement le rebrousser.

StressOui d’accord, notre environnement est anxiogène
Lorsque chaque matin nous ouvrons nos volets, nous avons rarement la chance d’entendre le chant des oiseaux, humer l’air frais de la forêt et d’admirer la nature qui s’éveille elle aussi.
Notre radio-réveil se met à hurler, nous coupant le plus souvent en pleine phase de sommeil profond ; nous sautons du lit ahuri ; filons sous la douche et y restons une minute chrono ; avalons parfois un petit-déjeuner déséquilibré si notre estomac n’est pas trop noué (pain blanc, margarine et confiture, accompagné d’un café) et filons nous engouffrer dans la première bouche de métro (habillé évidemment !).
Le rythme restant de la journée est souvent tout aussi intense et ne laisse aucune place aux moments de détente, pourtant si vitalogènes ! Je passerai, ici, sur les déjeuners pris sur le pouce en compagnie de collègues mal lunés et les dîners zappés pour incompatibilité d’emploi du temps.
Les personnes que nous croisons quotidiennement dans la rue, le métro ou en voiture, nourrissent également nos tensions. Vous êtes d’ailleurs persuadés de ne croiser que des personnes impolies, qui ont oublié le saut de puce sous la douche, agressives, pressées, moroses… bref, qui bizarrement vous ressemblent (sauf pour la douche, hein !).
Et pour couronner le tout, si en plus vous ne supportez pas votre travail (et ça fait 10 ans que ça dure), vous gagnez sur tous les fronts des stresseurs.

Nous sommes nos propres pollueurs

Se stresserOui, la vie n’est pas facile ; oui, le temps nous file entre les doigts ; oui, on ne peut pas toujours faire comme on veut, surtout quand les factures tombent inéluctablement chaque mois… Toutefois, tous les aspects de nos existences possèdent une marge non négligeable d’amélioration. Si votre activité professionnelle et votre lieu de vie vous semblent difficilement changeables, en revanche, l’interaction que vous entretenez avec tous ces stresseurs l’est. Lorsque l’on ressent un stress, notre corps nous envoie un ensemble de signaux physiques (se manifestant différemment chez chacun) sensés nous préparer à la fuite ou au combat. Notre instinct de survie se met littéralement en branle. Malheureusement, notre système nerveux, en permanence sollicité et agressé, nous plonge dans un état de stress maximum, devenant peu à peu chronique. Nos réactions deviennent disproportionnées, nos émotions nous mènent à la baguette, nous devenons peu à peu à fleur de peau.

Partant du principe que nous n’arrêterons pas les chauffards de klaxonner, les fainéants de s’asseoir sur les strapontins du métro aux heures de pointe, notre collègue de louvoyer pour une augmentation… il est temps de se tourner vers son intériorité et de vivre ces événements avec détachement. Plus votre richesse intérieure est cultivée, plus ce qui vous entoure vous parait étranger.

Prendre son temps

Stress tempsEn manquer génère automatiquement son lot de stress, et nous fait basculer automatiquement en système orthosympathique, que nous pourrions comparer à notre guerrier intérieur. Toutes nos fonctions vitales sont mobilisées, tout comme lorsque nous étions vêtus de peaux de bêtes, vivions dans des cavernes et partions à la chasse aux mammouths pour se nourrir. Notre respiration est l’une de nos premières fonctions à pâtir de ce rythme que nous nous imposons. La plupart des personnes respire de façon saccadée et uniquement dans la poitrine, prête à bondir en quelque sorte.

Keep calmIl faut impérativement s’enlever cette croyance que nous manquons de temps. Les journées ont toujours fait 24 heures et, entre 6 et 10 d’entre elles, doivent être consacrées au sommeil. Les 14 heures restantes doivent être équitablement occupées par des phases d’activités physiques ou intellectuelles et de détente. Il est triste de constater que beaucoup culpabilisent de ne rien faire, parce que nos sociétés sont entièrement tournées vers la productivité, l’hyper-activité, le verbiage incessant (la télé-réalité en est un bon exemple)… Or, ces moments de calme que l’on s’accorde sont de merveilleuses occasions de se tourner vers soi, de reposer son corps, de nourrir son âme… Prenons l’exemple de la douche. Cette activité devrait toujours être accomplie en conscience ; celle de nettoyer son corps mais également son esprit. L’eau nous purifie au sens propre comme figuré. Il ne s’agit pas d’y passer des heures, mais de vivre cet instant dans l’ici et maintenant. Autre exemple, les déjeuners que nous prenons, même sur nos lieux de travail, doivent être pris dans le calme avec des gens que l’on apprécie. Octroyez-vous le droit de déjeuner seul plutôt que mal accompagné. Avec un peu de recul, vous noterez que vous seul faites votre emploi du temps.

Pour se reprogrammer :
L’idée n’est pas de faire taire les symptômes du stress, mais d’adopter une hygiène de vie qui réponde à nos besoins fondamentaux. Petit tour d’horizon de ce que vous pouvez mettre en place (chacun de ces sujets fera l’objet d’un article plus détaillé) :

SommeilLe sommeil : notre corps se régénère littéralement pendant le sommeil. Que vous soyez un petit ou un gros dormeur, quelques règles sont à respecter. Éviter dans votre chambre à coucher les appareils électriques branchés (auto-réveil, chaine hi-fi, télévision, ordinateurs…) et le wifi. C’est le moment de ressortir votre vieux réveil à pile ! Une chambre saturée d’ondes électro-magnétiques ne sera pas propice à un sommeil de qualité. Éviter également de regarder ou de lire des choses violentes qui ne vous permettront pas d’activer votre système parasympathique (votre médecin intérieur). Avant de vous endormir, vous posez des intentions ! Demandez simplement de jouir d’un sommeil réparateur ou formulez des souhaits plus spirituels. Ces petits rituels créent une énergie propice à la détente et au voyage intérieur !

L’alimentation : les personnes anxieuses ou nerveuses ont très souvent un terrain que l’on qualifie en naturopathie d’« acidifié » (fluctuation et acidification du pH du plasma veineux sanguin). On conseille alors d’éviter les aliments acides tels que les tomates, agrumes, épinards cuits, fruits rouges, rhubarbe, oseille, le thé, le café, l’alcool, les produits laitiers… pour privilégier les aliments alcalins : banane, pomme douce, pommes de terre, carottes, laitue, oléagineux…

BananeUne alimentation riche en magnésium est aussi à favoriser car il participe à la transmission de l’influx nerveux et à la décontraction musculaire. Les oléagineux, légumes verts, céréales complètes, légumineuses et le chocolat présentent un apport intéressant. Pour un coup de pouce, vous pouvez prendre en cure d’un mois, à raison de 3 à 6 gélules par jour, de la poudre d’huîtres portugaises sauvages (POP). http://www.mon-herboristerie.com/tonus-immunité

La méditation : c’est une voie magnifique pour tous ceux qui sont sur un chemin introspectif, un très bon outil pour apaiser le mental et libérer son corps des tensions du stress. Pour ceux qui ne se sentent pas de rester immobiles en posture du lotus dans le silence, je leur conseille de commencer par des méditations guidées à écouter le soir allongés dans leur lit. Toutefois, attention de ne pas s’endormir ! Voici mes préférées :
Méditer jour après jour, de Christophe André
Méditer, 108 leçons de pleine conscience, de Jon Kabat-Zinn

TratakaPour les autres, je vous propose la merveilleuse méditation sur la flamme d’une bougie (trataka). Elle est particulièrement conseillée pour purifier le corps physique et tous les corps subtils. Elle aide à réguler le rythme cardiaque et réduit la fréquence des ondes cérébrales. Assis dans la posture du lotus, placez à un mètre environ une bougie, et fixez la flamme sans cligner (on y arrive !). Vous pouvez rester ainsi le temps souhaité. Puis, fermez les yeux et visualisez la flamme au niveau de votre 3e œil (Ajna chakra), toujours en maintenant une respiration profonde et calme. Cette technique permet de travailler à la fois la concentration (dharana) et la méditation (dhyana).

Follow your heartMais au final, si le stress nous guidait ?
Lorsque notre corps parle, c’est que nous n’avons pas su ou voulu saisir en notre for intérieur les messages que notre conscience nous délivre. Laisser perdurer les symptômes du stress (céphalées, troubles digestifs, cardio-vasculaires, du sommeil, eczéma, anxiété…) c’est ignorer une situation qui ne nous convient pas et permettre à toutes sortes de pathologie de s’installer alors que nous en recevons l’alerte ! Lorsque votre corps s’apaise tout comme  votre mental, vous pouvez être sûrs que vous êtes là où vous deviez être !

Laure Terrier de la Chaise

A lire !
Le Parfum du Yoga
D’amour et d’eau fraiche, oui mais laquelle !
Inspire le printemps, expire l’hiver, comment se détoxiner ?
Mes chakras grands ouverts

Vous avez ♥ l’article ? Dites-le avec un like et partagez-le !

Share This:

C’est grave docteur ?

C’est grave docteur ?

C’est grave Docteur ?

 
c-grave-docteur-giraffeCes derniers temps, combien de fois êtes-vous passé à quelques millimètres d’une appendicite tordante, d’une gale desquamante, d’une pneumonie étouffante ? Êtes-vous de ceux qui font autant chauffer leur carte vitale que leur carte bleue afin de trouver du réconfort et entendre, de la voix de votre docteur, que ce n’est pas grave ?

Au contraire, vous êtes inconnu au bataillon de la Sécurité sociale tant vous ne consultez jamais. Vous pratiquez, en revanche, assidument la politique de l’autruche en fermant les yeux sur vos petits mais aussi gros bobos ?

Et si nous trouvions un juste milieu. Celui qui consisterait à savoir écouter avec bienveillance son corps et décrypter les signaux qu’il nous envoie ; mais également à comprendre pourquoi nous somatisons, en cherchant dans d’autres plans (émotionnel, mental, spirituel) la cause de nos maux physiques qu’aucun médicament ne pourra jamais soigner.

Petit inventaire des messages codés par notre corps !

La paupière qui tressaute

 

Fornasetti - C'est grave docteur ?Cette sensation plutôt désagréable peut se manifester plusieurs fois par jour, parfois sans discontinuer, et peut s’inscrire dans le temps.

Une carence en magnésium est parfois incriminée bien qu’on ne connaisse pas exactement l’origine de ce spasme nerveux. Cette dernière serait toutefois plurielle avec pour dénominateur commun : un manque de sommeil et une humeur instable.

Ces deux caractéristiques mettent souvent en alerte le naturopathe car elles évoquent bien souvent la présence d’une dystonie neuro-végétative, soit un déséquilibre marqué entre le système nerveux central (notre guerrier intérieur) et le système neuro-végétatif (notre médecin intérieur).

Tips n°1
Commencez par supprimer de votre alimentation tous les excitants, tels que le café, le thé, les sodas et l’alcool, qui sont de grands chélateurs (voleurs) de vos minéraux.

Tips n°2
c-grave-docteur-alimentationPrivilégiez une alimentation riche en minéraux et notamment en calcium et magnésium.

Vous en trouverez dans les légumes verts (brocolis, chou frisé, chou kale, salade verte), les céréales complètes, les légumineuse et les oléagineux (notamment le sésame).

Pour favoriser l’assimilation du magnésium, la vitamine B6 est indispensable ; or le corps n’en possède aucun stock.

Pour en consommer régulièrement et facilement, saupoudrez vos aliments de 2 à 3 cuillères à café de paillettes de levure de bière (qu’éviteront les terrains mycosiques), de germe de blé, de graines de tournesol ou de noix.

Tips n°3
Essayez de renouer avec des rythmes biologiques et circadiens qui aillent, comme leur nom l’indique, dans le sens de la Vie !

Bien que nous soyons tous différents, notre espèce humaine répond communément à de grandes lois. Nous avons besoin de manger à heure fixe et surtout de nous coucher entre 22h et 23h. Les heures de sommeil situées avant 12h étant les plus réparatrices pour l’organisme.

Vous êtes un invétéré couche tard ? Limitez, dans ce cas, les activités trop intellectuelles ou physiques, l’utilisation des écrans (télé, ordinateur, téléphone), et invitez simplement votre corps et votre esprit à la détente.

c-grave-docteur-nuages

 

Des taches blanches sur les ongles

 
Tout le monde à la réponse ! C’est la faute au manque de calcium.

Eh bien, loupé ! Les petites taches blanches qui apparaissent spontanément sous les ongles sont le signe d’une carence en zinc. Or, ce nutriment intervient dans plus d’une centaine de réactions enzymatiques. Le négliger peut entraîner sur le long terme un affaiblissement de l’immunité, une libido en berne, une mauvaise cicatrisation (lésions cutanées, ulcères, vergetures, acné, psoriasis…), une hausse du cholestérol ou encore une mauvaise circulation.

Tips n°1

huitre-c-grave-docteurLes besoins quotidiens en zinc sont de 15 mg, par jour, en moyenne.

Avant de vous complémenter, essayez de le convier dans vos assiettes, en sachant qu’il est absorbé à hauteur de 20-30 %.

Les huîtres (16 mg pour 100 gr), le germe de blé (7 mg/100 gr), les noix du Brésil (7 mg/100 gr), le tahini (4.6 mg/100 gr – purée de sésame, en magasin biologique), le jaune d’œuf (4 mg/100 gr), les haricots secs (2 mg/100 gr) représentent des sources intéressantes.

Tips n°2
C'est grave docteur ?Si les taches perdurent, la poudre d’huître portugaise sauvage (POP) pourra se montrer efficace sur cette carence identifiée, en plus de vous faire bénéficier de ses mille et une autres vertus.

Une huître filtre plus de 15 litres d’eau de mer par heure pour en retenir toute la quintessence.
Sa chair est également riche en acides aminés essentiels, en lipides et en vitamines A, D et B12.

✰ Mon conseil : 3 gélules par jour, entre les deux principaux repas, en cure de 1 mois.

Une poussée subite d’acné (après un écart de conduite !)

 
On ne comprend pas toujours ce qui nous tombe (nous pousse !) sur le nez, pourtant notre hygiène de vie est souvent responsable d’une soudaine irruption cutanée (je n’évoquerai pas dans ce chapitre le sujet des dermatoses allergiques).

C'est grave docteur - acné

Les dermatologues refusent souvent d’établir un lien entre une alimentation déséquilibrée et l’acné ; pourtant il existe bel et bien.

Un bouton se forme lorsque la sécrétion de sébum par la glande sébacée s’emballe et/ou lorsque l’écoulement ne parvient pas à se faire en raison d’une obturation (œdème, pore resserré…).

Plusieurs raisons à cela : l’influence des hormones, le soleil, le stress, le tabac mais également des organes émonctoriels fatigués !

Donuts - C'est grave docteur ?Lors d’un repas particulièrement copieux, après une fête arrosée ou un craquage sucré, l’organisme et ses émonctoires (foie, intestins, voies respiratoires, reins) se retrouvent en quelque sorte dépassés par les événements et ne parviennent plus à assurer leur fonction de filtre.
L’apport énergétique étant supérieur aux besoins ou inadapté, la capacité de transformation du corps ne peut plus être assurée.

C’est à ce moment que chez de nombreuses personnes, la peau est appelée à la rescousse afin d’évacuer la surcharge toxinique (dont une grande partie finira tout de même par s’accumuler dans les tissus).

Les déchets colloïdaux (issus du métabolisme des céréales, des légumineuses, de l’amidon et des graisses) seront évacués par les glandes sébacées et les déchets cristalloïdes (issus du métabolisme des produits laitiers, des aliments acidifiants, de la viande et des protéines plus généralement) par les glandes sudoripares.

Un excès des premiers donnera lieu à l’acné, au furonculose et de la deuxième catégorie provoquera éventuellement un eczéma sec, des crevasses

Tips n°1
Pour aider votre corps à sortir les poubelles et donner un coup de pouce tout particulier à votre peau, il suffit d’ouvrir les vannes !

Après un excès ponctuel, faites transpirer votre peau en pratiquant de l’exercice physique, avec une séance de hammam qui sollicitera particulièrement les glandes sébacées ou une séance de sauna qui stimulera, quant à elle, les glandes sudoripares et donc l’évacuation des déchets acides.

transpirer-c-grave-docteur

Pourquoi ai-je des pellicules ?

 
Il s’agit d’un signe marquant un déséquilibre qu’il est important de ne pas shampooiner à coup de Head & Shoulder, mais au contraire d’essayer de comprendre afin d’en déterminer la cause.

1re piste :

Yéti - C'est grave docteur ?La sécheresse du cuir chevelu est l’une des premières explications données au sujet de la prolifération de pellicules. La peau, n’étant pas correctement hydratée par le sébum, se desquame.

A partir de ce constat, le premier réflexe est de se prémunir localement de cette déshydratation à grand renfort de masques capillaires et de lotions en tout genre.

Pourtant, aucun résultat durable ne peut être obtenu en agissant de la sorte car l’origine du déséquilibre n’a toujours pas été identifiée. Il peut s’agir d’une alimentation carencée en lipides qui n’apportent pas les acides gras essentiels nécessaires à l’organisme pour, entre autres, constituer et renouveler son film protecteur hydro-lipidique.

Tips n°1
Il est important de consommer jusqu’à 3 cuillères à soupe par jour d’huiles biologiques, extraites à froid et riches en oméga-3 et -6. Remplacez l’huile d’olive, qui est une source d’acides gras saturés, par l’huile de colza, de lin, de chanvre… et réservez-la majoritairement pour la cuisson. Émile Noël (en magasin biologique) propose un mélange très intéressant composé d’huile de colza, sésame, noix, chanvre et olive : emilenoel.com/huile-vierge-omega-3-bio-equitable

Huile - C'est grave docteur ?

Tips n°2
N’oubliez pas également de boire au moins 1.5 litre d’eau de source par jour, soit environ un verre toute les heures.

2e piste :

Champignon rouge - C'est grave docteur ?Un champignon, baptisé Pityriasis, peut également être responsable d’un emballement du renouvellement cellulaire, le faisant passer de 21 jours en temps normal à moins de 5 jours !

Un micro-organisme qui prolifère anarchiquement sur la peau ou plus généralement sur une muqueuse (buccale, vaginale, intestinale…) est un signe fort, renseignant le caractère “mycosique” du terrain de la personne. Un traitement local sera donc inutile.

Une invasion de l’organisme par des levures, comme c’est le cas dans la candidose, peut également se traduire, et cela de façon très inattendue, par des troubles digestifs, des mycoses vaginales à répétition, une fatigue chronique, de l’anxiété, un sommeil non-récupérateur, des envies irrépressibles de sucre

Il est donc primordial d’agir contre une candidose (et de la détecter !) et de ne pas se limiter à balayer ses pellicules d’un revers de la main.

La mise en place d’un programme visant à combattre le candida albicans nécessite l’accompagnement d’un naturopathe car elle implique, entre autres, de grandes réformes alimentaires, souvent très restrictives et cela sur plusieurs mois.
Un tel programme d’hygiène vitale ne peut être énuméré tant il doit être personnalisé et encadré.

How-to-love-me-c-grave-docteur ?Vous l’aurez compris, toute chose qui se matérialise dans la réalité de votre corps revêt son importance et à un “maux” à exprimer.

Le corps ne fonctionne jamais pour rien ou inutilement. Moins vous lui porterez votre attention ou plus vous chercherez à éteindre le symptôme, plus il empruntera d’autres voies et notamment celles de la « mal à dit » pour communiquer.

Alors, beaucoup de bienveillance et de bon sens vis-à-vis de sa santé devraient faire l’affaire !

☆ Laure Terrier de la Chaise ☆

Vous souhaitez me consulter en naturopathie et connaître mes tarifs, envoyez un mail à contact@makemeyoga.com.
 
Vous avez ♥ l’article ? Dites-le avec un like et partagez-le !

A lire : la saga “Naturopathie” !
Dans mon frigo naturo
Full of life
Jolies nourritures terrestres
Cure détox : comment se détoxiner ?
Daily detox

Share This:

Catégories

Blog