7 rue Gambey - 75011 Paris // Nous localiser

Sommaire du blog

Bio or not to be

« Chaque minute dans le monde, 5 chevaux, 22 chiens, 400 veaux et vaches, 700 moutons, 930 dindes, 1 700 cochons, 3 000 canards et plus de 60 000 poulets sont abattus pour la consommation humaine. » Martin Gibert, Voir son steak comme un animal mort

Pourquoi est-il primordial aujourd’hui de faire le choix d’une alimentation bio et à tendance végétarienne ?

LA POLITIQUE DE L’AUTRUCHE

Nombreux seraient effarés mais surtout pris de nausées s’ils découvraient ce que contient réellement leur assiette et la genèse des aliments qui s’y trouvent.

Trop souvent, le goût et la recherche du meilleur prix dictent les habitudes de consommation. Le questionnement sur les techniques de culture, les conditions d’élevage des animaux, les conditions de travail de nos agriculteurs, paysans et pêcheurs est inexistant chez la grande majorité.

Bio-yeux-bandés

Un vide sidéral qui pourtant doit leur remplir chaque jour la panse. Ils mettent des mois à choisir leur nouveau modèle de téléphone alors qu’ils rempliront machinalement leur cadi en quelques minutes et passeront autant de temps en cuisine.

Bio-se-moquer

Ceux qui mangent bio les font bien rire parce que le bio c’est de l’arnaque ; y a plus important que le bonheur de nos vaches et faut bien produire plus parce que sur terre on est quand même super nombreux. Voilà comment réduire l’acte de se nourrir à celui de se rassasier.

Et si nous leur faisions vraiment changer d’avis, mais surtout de couleur.

Bio-dégoûté-580x176px

Expliquez-leurs que la viande bon marché qu’ils consomment est issue d’animaux malades (et pratiquement systématiquement atteints de leucémie) ; que leur grand verre de lait industriel (pour le calcium !) peut contenir des résidus d’antibiotiques et du pue provenant des mamelles irritées des vaches à force de traites ; que les bonbons qu’ils achètent à leurs enfants contiennent de la gélatine de porc (et à mon avis pas issue du filet-mignon) ; ou encore que leurs œufs de batterie ont été pondus par une poule débectée, déplumée, aveugle, malade et vivant dans ses excréments.

Comment ne pas se sentir concerné par ce que l’on mange et la façon dont tout cela est produit.

L’impact sur notre santé et sur notre terre sont dévastateurs. Ces changements d’habitudes ne demandent aucun sacrifice juste un peu plus de responsabilisation.

Bio-animaux

1.3 MILLIARDS D’AMIS

Il est impossible de ne pas revendiquer des choix alimentaires biologiques sans militer en faveur d’une alimentation à tendance végétarienne. Si consommation de viande il y a, elle doit être exceptionnelle, de qualité biologique et être issue d’élevage respectueux de l’animal.

Il faut réaliser et faire réaliser aux enfants notamment que nous ne mangeons pas un steak, ni un faux-filet, ni un rôti, ni des nuggets… mais le morceau d’un corps qui a été animé de vie, d’envie de vivre, d’amour et d’une conscience.

LE STATUT DE L’ANIMAL DOMESTIQUE

On désigne par animal domestique, toute espèce vivant « au voisinage de la maison » sans obligatoirement avoir été domestiquée par l’homme. Le moineau, la mouche, la vache… font partie de cette catégorie. Les animaux de compagnie, dotés de « qualités sociales » et recevant pour cela la protection de l’homme (chien, chat, hamster…) et les animaux d’élevage sont regroupés sous ce terme.

Bio-chien

Le 28 janvier 2015, la qualité « d’êtres vivants doués de sensibilité » associée au statut des animaux domestiques a enfin été inscrite dans le Code civil qui les considérait, depuis 1804, comme « des biens meubles« .

Beaucoup y ont vu une réelle avancée, alors qu’il ne s’agissait que d’une harmonisation des textes juridiques à l’échelle nationale et européenne, puisque que le Code pénal, le Code rural et le droit européen leur reconnaissaient déjà ce statut.

Cet amendement (l’amendement Galvany, du nom du député PS qui l’a défendu) a pourtant failli ne jamais voir le jour. Voté par l’Assemblée nationale, le texte avait été rejeté quelques jours auparavant par le Sénat, certainement tenaillé par les lobbies de la chasse et de l’élevage.

Paradoxalement, depuis 1976 (loi sur la protection de la Nature), le Code rural reconnait la qualité d’être sensible aux animaux de rente qui sont élevés pour leur viande, leur peau, leur fourrure, leur laine, leurs œufs, leur graisse, leurs os… ou gardés à des fins agricoles.

Pourtant, cette reconnaissance n’a jamais freiné ni empêché leur abattage massif (1.3 milliard par an, chiffre qui ne prend pas en compte les animaux morts pendant leur élevage ou leur transport), et la perpétuation de conditions d’élevage ignobles. Et, juste pour vous donner le vertige, 1 900 animaux sont abattus chaque seconde dans le monde, soit 60 milliards par an.

Bio-animaux-sensibles

Quant aux animaux sauvages, dont le statut est défini dans le Code de l’environnement, ils demeurent toujours ignorés et maintenus au statut d’objet. Les actes de cruauté envers ces animaux ne sont donc pas reconnus par les tribunaux, exception faite aux espèces protégées.

C’est étrange de noter à l’évocation de ces faits que celui qui manque le plus de sensibilité n’est pas celui que l’on croit…

UNE VALSE A MILLE VACHES

Le sujet à fait grand bruit dans les medias (et j’espère dans les consciences) et pour cause. Dans le département de la Somme, la plus grande ferme d’élevage de vaches laitières est sortie de terre (de l’enfer ?), au mois de septembre 2014. Sur près de 8 500 m2, se trouvent un hangar, une salle de traite et deux méthaniseurs de puissance industrielle et pas un seul mètre carré de prés verts !

Bio-vache

Le premier objectif commercial de cette structure est de revendre à EDF le méthane (issu de la transformation des excréments) dont les effets de serre sont encore plus puissants que ceux du gaz carbonique.

Le second objectif, vendre le digestat (une fois le gaz extrait, un liquide résiduel est récupéré, car riche en phosphore et en azote, précurseur des nitrates) comme fertilisant, alors qu’il est reconnu favoriser la prolifération des algues vertes et la pollution des nappes phréatiques.

Le second objectif de cette folie, produire 8 millions de litres de lait par an grâce à 1 000 vaches (elles sont 500 en moyenne à ce jour), alors que la moyenne d’une ferme standard française (environ 50 bovins) se situe aux alentours de 300 000 litres par an.

Les vaches, exploitées comme des machines, sont confinées, sans possibilité de sortir, dans des boxes métalliques (dont la surface représente la moitié d’une place de parking), dénués de pailles, reliées pratiquement 24h sur 24 à des machines à traire (3 traites par jour) et inséminées à la chaîne.
Pour maintenir le cheptel « sain » et simplement à tire préventif, le recours aux antibiotiques est massif malgré le risque que se développent des antibio-résistances autant chez les vaches que chez les hommes à leur contact. A ce jour, plus de 26 % des vaches auraient déjà succombé à leur condition d’élevage.

Bio-vaches

Lorsque que le troupeau atteindra les 1 000 têtes, 40 000 kg de nourriture devront être acheminés quotidiennement à l’exploitation, dont la majeure partie est produite en Amérique du Sud (bonjour le bilan carbone et les OGM).

A l’origine du projet, point d’éleveurs, mais un homme d’affaires ayant fait fortune dans le BTP ! Un mélange des genres dangereux tant pour des raisons de santé publique que d’environnement. Une ferme ne peut pas fonctionner avec les mêmes logiques (illogiques nous sommes d’accord) qu’une usine.

Depuis le 31 mars 2015, les quotas de production laitière ont été abolis eu Europe… de belles perspectives pour tous ceux qui cherchent à produire toujours plus et à moindre coût.

POULAILLER’S SONG

La France produit en moyenne 1.8 tonnes de volailles par an (chiffre 2012 de l’APVF, Association pour la promotion de la volaille en France), dont 80% en élevage intensif. Un Français consomme en moyenne 25 kg de poulet par an contre 13 kg en moyenne par personne dans le monde. Ce chiffre en dit long sur l’appétence qui existe pour cette viande.

Pourtant, sa production est l’une des plus cruelles et révoltantes.

Dans les élevages traditionnels en batterie (dispositions linéaires de cages métalliques sur plusieurs niveaux), pour vivre (quel grand mot !), l’animal dispose d’un espace de la taille d’une feuille de papier A4, au sein duquel il ne peut pas bien entendu étendre ses ailes, ni bouger d’ailleurs. On leur brûle le bec afin qu’ils ne puissent pas s’entre-tuer et parfois leurs ailes sont sciemment brisées. Leur litière est inexistante et remplacée par leurs excréments dont le contact entraine de graves inflammations cutanées. Ils doivent atteindre leur poids d’abattage en 38 jours, contre 80 jours il y a 30 ans.

Pour cela, ils sont bourrés d’hormones et d’antibiotiques. Pour résumer, l’escalope de poulet déplumée et dénervée dans votre assiette a été prélevée sur un animal malade, déformé par la souffrance et maintenu en vie grâce à la chimie.

Lorsque nous consommons cette viande, nous assimilons également les hormones du stress sécrétées au moment de l’abattage (et certains pensent encore que les animaux n’ont pas de conscience…), les traitements médicamenteux et hormonaux qu’il a reçus mais aussi l’ensemble des déchets que l’animal possédait dans son sang et ses muscles.

Ainsi, nous n’apportons pas à notre corps une source d’énergie mais bel et bien une surcharge qu’il cherchera à drainer. Et je ne vous parle pas de ce qui s’opère énergétiquement…

Bio-Poule
Bio-cochon

Bien entendu, j’aurais pu également évoquer le sort des porcs et des cochons, des lapins, des chevaux de boucherie, des animaux élevés pour leur fourrure

Cet article n’a pas du tout pour vocation de faire un catalogue des abominations que nous faisons subir aux animaux destinés à la consommation ou à notre bien-être, mais de rappeler combien le système agro-alimentaire est mené par une économie absurde mais rarement animé de soucis de santé publique ou d’environnement et cautionné par l’inactivité de chacun.

Pierre Rabhi, dans son magnifique livre, La Part du Colibri, écrit : « Comment se fait-il que le monde animal, à savoir les créatures compagnes de notre destin et auxquelles nous devons même notre propre survie à travers l’histoire, soit ravalé dans notre société d’hyper-consommation à des masses ou à des fabriques de protéines ? Comment les mammifères bipèdes auxquels j’appartiens ont-ils pu se croire le droit d’exercer d’innombrables exactions sur le monde animal, domestique ou sauvage ?« 

N’est-il pas temps de faire sa part ? En tant que consommateur, notre porte-monnaie est notre meilleur atout pour influencer ceux qui nous nourrissent. Boycotter des produits (les marques utilisant les produits commercialisés par Monsanto, la viande issue d’élevage intensif…), favoriser au contraire l’achat de certains autres (le bio, le local, les petits producteurs et éleveurs) et changer ses habitudes alimentaires (tendre vers le végétarisme, sachant que la viande représente en France 50% du budget consacré à l’alimentation !).

Bio-colibri

Nous manquons illusoirement de temps pour tout. Or, choisir avec soin nos aliments, ceux-là mêmes qui, une fois assimilés, deviendront notre propre matière, devrait retenir toute notre attention ; d’autant plus quand ces choix ont un impact si puissant sur la santé et également sur notre belle planète.

☆ Laure Terrier de la Chaise ☆

Vous souhaitez me consulter en naturopathie ou réserver un cours particulier de Yoga et connaître mes tarifs, envoyez un mail à contact@makemeyoga.com.

Share This:

Je ressens donc je suis ?

Je ressens donc je suis ? - Couverture

Une vie bien remplie et réussie doit-elle obligatoirement être vécue avec « ses tripes » ou bien être le théâtre d’émotions fortes, de passions amoureuses dévorantes, de rencontres tumultueuses… ?

Beaucoup pensent que le sel de la vie dépend directement du degré d’intensité avec laquelle nous ressentons les choses et vivons les événements ; que l’amour ne peut être vécu sans éprouver la haine, la joie sans la tristesse, la confiance sans la peur, l’amitié sans la trahison ou la jalousie

Ressens-sel-300x191
D’ailleurs, nos traditions, cultures, modes de consommation… tendent à exacerber cette riche palette d’émotions dont nous savons être les si bons interprètes. En savoir plus

Share This:

Dans ma maison naturo

Dans ma maison naturo

Dans ma maison naturo

 
Om sweet om !

Dans ma maison naturo - nid sur la têteQu’il est doux d’être de retour chez soi, notamment après de longues heures passées à l’extérieur ou sur son lieu de travail, de retrouver ses repères, les objets que l’on aime, son odeur que l’on a infusée dans chaque recoin de pièce…

Peu de personnes réalisent à quel point l’endroit dans lequel elles vivent mais surtout dans lequel elles s’abandonnent (sans défenses?) au sommeil, perdant leur conscience comme protection, doit être considéré comme une tour imprenable et aménagé comme un lieu de protection.

Il y a déjà plus de 5 000 ans, en Inde, une « science de la construction, de l’architecture » évoquée dans les Vedas, le Vastu Shastra, invitait chacun à vivre en harmonie avec sa maison. Pour cela, nombre d’indications à suivre étaient données quant à l’emplacement des maisons, la distribution des pièces, la disposition des objets, les proportions à respecter afin que le prâna, l’énergie de vie, puisse y circuler librement.

Le Feng Shui chinois, âgé de plus de 3 500 ans, s’en est beaucoup inspiré. Il repose sur ce même principe de maintenir en mouvement, le Qi (Ch’i), souffle de vie, qui, lorsqu’il est entravé ou stagne, s’éteint à petit feu et peut entrainer des cataclysmes.

Dans ma maison naturo - hibernationNous passons 80 % de notre temps en intérieur et près de la moitié chez soi.

Nous vivons une sorte d’éternelle hibernation qui doit nous amener à nous questionner sur le terrier que l’on s’est choisi pour lieu de vie pratique et d’épanouissement.

Voici quelques conseils/tips pour transformer votre habitat en un espace sain, porteur et générateur tout d’abord de santé, mais également de joie, d’harmonie et d’abondance.
 
 
 

L’aménagement

La façon dont votre intérieur a été aménagé et décoré peut influencer positivement ou négativement votre humeur mais aussi, et plus sérieusement, votre santé.

Lorsqu’il s’agit de choisir l’emplacement de son canapé, de son lit… l’axe Nord/Sud est à respecter. Or, il ne s’agit pas de celui déterminé à partir de l’orientation du soleil mais à partir du champ magnétique terrestre. Une étude a révélé que les bovins s’orientaient selon cet axe pour se reposer (étude publiée dans la revue PNAS en 2008 par Sabine Begall de l’Université de Duisburg-Essen en Allemagne).

Dans ma maison naturo - vortex
Comme nos amis les vaches, nous sommes extrêmement sensibles aux différents champs magnétiques ; une raison à cela, la présence dans tout le corps de cristaux de biomagnétite (petits amas d’oxydes de fer). Le cerveau humain en contiendrait 5 millions par centimètre cube !
Pour connaître l’orientation, il vous suffit simplement de consulter une boussole.

La chasse aux polluants

Notre cocon peut parfois s’avérer toxique. L’air qu’on y respire peut être jusqu’à 8 fois plus pollué que celui inhalé sur le périphérique extérieur à une heure de pointe.

Les COV

Les premiers responsables à incriminer seraient les COV.

Dans ma maison naturo - tousserPrès de 20 000 décès prématurés par an seraient directement liés à leur prolifération dans nos habitats.

Ces composés organiques volatils, d’origine anthropique (liée à l’activité humaine, toujours elle…), sont partout !

Les colles (colles thermodurcissables à base de formol), mousses (polyuréthane présent dans les literies), vernis, peintures, teintures, plastiques, moquettes, linos, meubles en panneaux d’agglomérés, isolations, je m’essouffle… dégagent insidieusement des gaz (formaldéhyde) cancérogènes.

Limitez les meubles bon marché en panneaux de particules et autres dérivés du bois, et, notamment, dans la chambre des enfants ! Préférez le massif, une literie en matière naturelle (latex naturel, laine, coton), les tapis pure laine ou en sisal et des rideaux en lin ou en coton. Leurs prix vous rebutent ? Eh bien tournez-vous vers les secondes mains, le troc et les brocantes !

Les produits d’entretien

Dans ma maison naturo - spray

Les produits ménagers et d’hygiène mais également les bougies parfumées, l’encens contiennent des particules chimiques qui attaquent l’arbre bronchique, le système nerveux (fatigue, vertige, migraine, anxiété) et le foie et déclenchent, plus ou moins sur le long terme, de nombreuses allergies.

Dans ma maison naturo - nettoyerFaites de la place dans votre buanderie !

Trois produits miracles d’entretien suffisent : le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude et la pierre d’argent. Le calcaire, mélangé à des flocons de savon et à de la glycérine, devient un nettoyant multi-usage, entièrement biodégradable, et, de surcroit, anti-calcaire (!), antiseptique et dégraissant.

Pour l’hygiène, tournez-vous vers des marques écologiques et biologiques, certifiées « Ecocert« , qui bannissent l’utilisation des OGM, parabens, phénoxyéthanol (conservateur chimique), nanoparticules, silicone, PEG (solvant), parfums et colorants de synthèse, ingrédients provenant d’animaux.

D’après le Pr Dominique Belpomme : « Depuis la seconde guerre mondiale, nous avons mis sur le marché plus de 100 000 molécules chimiques, sans contrôle toxicologique suffisant). » Pas très rassurant.

La pollution électro-magnétique

L’ordinateur, le téléphone, les radios-réveils à cristaux liquides, tous les appareils électroménagers… génèrent un brouillard électro-magnétique (le smog) qui perturbe notre corps physique et sa physiologie mais également notre corps énergétique.

Dans ma maison naturo - téléphone10% de la population souffrirait de cette sensibilité et ce chiffre risque de s’accroitre dans les années à venir.

Pour limiter les nuisances, supprimer le wifi à votre domicile et utiliser un câble ethernet.

Il est primordial de dormir dans une chambre dépourvue d’écran et d’appareil branché. Ressortez du grenier votre vieux réveil à pile et mettez sur mode avion votre téléphone portable pour dormir.

Si nous ne changeons pas nos modes de vie aujourd’hui, nous allons assister à de multiples crises sanitaires d’envergure directement liées au manque de considération que nous portons au Vivant.

Tips d’ordre général

Aérez votre habitation au moins une heure par jour afin de dissiper les polluants.

Dans ma maison naturo - plantes– Pensez aux plantes dépolluantes qui convertissent en nutriments les molécules toxiques présentes dans l’air.
Pour être efficace, il est conseillé d’en placer une tous les 10 mètres et d’en varier les espèces ; elles apporteront également une hygrométrie optimale à votre lieu de vie.
☆ Le chlorophytum pour capter particulièrement le formaldéhyde, le benzène et toluène
☆ Le dragonnier de Madagascar pour le monoxyde de carbone et trichloréthylène
☆ Le palmier pour l’ammoniac

Évitez la moquette synthétique comme revêtement qui, à chaque pas, crée de l’électricité statique et vous charge d’ions positifs.
Ces fines particules chargées électriquement induisent fatigue, migraines, vertiges, stress… voire sur le long terme des pathologies lésionnelles.
Pour prendre de grands bols d’air d’ions négatifs en revanche, baladez-vous dès que vous le pouvez en forêt ou en bord de mer ; des lieux dans lesquels la charge électrique est inversée et porteuse de vie.

Dans ma maison naturo - forêt

Aménagement : quelques notions de Feng Shui

Le principe du Feng Shui repose sur la recherche de l’équilibre du Yin et du Yang, les deux forces cosmiques qui régissent l’Univers. Opposées et complémentaires à la fois, elles ne peuvent exister l’une sans l’autre car elles se contiennent l’une et l’autre.

Dans-ma maison naturo-  univers

Lorsque leur équilibre est rompu, la malchance, la maladie… ont tout loisir de s’installer. Un excès de Yin provoque fatigue et immobilisme ; celui de Yang, une hyper-activité stérile et la colère.

Tips

Les formes de votre maison/appartement et des objets qui la décorent possèdent une énergie propre et peuvent donc exercer une influence sur votre bien-être et état de santé.

Les arêtes saillantes des meubles ou des murs, les angles aigus, les recoins profonds ou encombrés, l’espace perdu perturbent la libre circulation du Qi, qui interfère, à son tour, avec le champ énergétique de l’habitant.

Dans ma maison naturo - bateauAfin de fluidifier l’énergie qui circule dans votre habitat, commencez par dissimuler les angles saillants en les cachant simplement avec une plante à larges feuilles et choisissez des meubles avec des angles arrondis.
Ces formes saillantes ou anguleuses génèrent un Shar Chi, soit « un souffle qui tue« , une énergie très violente qui, comme une flèche, peut blesser ou tuer.
Il se déplace toujours en ligne droite et vise toujours une cible précise. Une table triangulaire, à titre d’exemple, envoie des ondes négatives à la personne qui fait face à l’une de ses trois pointes. Sur le long terme, des problèmes digestifs peuvent se manifester.

Ne laissez jamais un espace inoccupé et de surcroit encombré par le désordre ni de recoins sombres. Placez-y simplement une lampe afin que l’énergie négative se dissipe.

Vivre dans le propre

Le Sha, véritable principe des ténèbres et énergie contraire au Qi, se développe grâce à l’obscurité, l’humidité, les nids de poussière, les moisissures ou les mauvaises odeurs.

Commencez par lutter contre les acariens, qui sont responsables jusqu’à 44% des allergies. Un matelas peut en contenir jusqu’à 2 millions !

Tips

Dans ma maison naturo - aspirateur– Enveloppez votre matelas d’une housse anti-acarien. Choisissez-en une agissant naturellement grâce au coton gratté micro-respirant qui isole celui qui dort des allergènes. Celle proposée par Greenweez de la marque Allergo Stop par exemple : http://goo.gl/BSkbBu
Lavez vos oreillers à 60° une fois par mois et les draps une fois par semaine.
Vaporisez régulièrement de l’huile de neem en spray sur votre literie, canapé et rideaux. Je vous conseille celui de la marque Aries : http://goo.gl/yZfMeC
Aspirez votre matelas régulièrement car même mort, un acarien reste allergisant.
Aérez toutes pièces quotidiennement pour chasser les myco-toxines qui prolifèrent en raison d’un taux d’humidité trop élevé dans les maisons et anciens appartements.
– Évitez la surcharge de bibelots qui prennent la poussière et freine le Qi.

Dans ma maison naturo - renardNotre lieu de vie doit inspirer le calme et l’harmonie et nous permettre de nous sentir en paix.

La pollution, la saleté, un mauvais aménagement peuvent entrainer le chaos dans la vie de celui qui évolue quotidiennement dans ce triste décor.

Tout ce qui existe, qu’il soit minéral, végétal, animal ou humain émet une vibration qui interagit avec tout ce qui l’entoure. C’est pourquoi il est important de considérer sa maison comme une sorte d’entité vivante dotée d’une conscience. Quelle est sa qualité biotique et vibratoire ? Quelle est la mémoire contenue dans ses murs ? L’âme du lieu résonne-t-elle avec la vôtre ?

Selon la fréquence de votre habitat, cette dernière pourra vous tirer vers le haut comme vous tirer vers le bas. La règle est simple à suivre. Amenez le Beau et l’ordre chez vous et n’ouvrez votre porte qu’à ceux que vous aimez !

☆ Laure Terrier de la Chaise ☆

Vous souhaitez me consulter en naturopathie et connaître mes tarifs, envoyez un mail à contact@makemeyoga.com.

Vous avez ♥ l’article ? Dites-le avec un like et partagez-le !

A lire : la saga « Naturopathie » !
Dans mon frigo naturo
Dans mon assiette naturo
Full of life
Jolies nourritures terrestres
Cure détox : comment se détoxiner ?
Daily detox

Share This:

Dans mon assiette naturo (en hiver)

Dans mon assiette naturo (en hiver)

Dans mon assiette naturo (en hiver)

 
Assiette naturo - hiverL’hiver est une saison pendant laquelle il faut être particulièrement attentifs à sa santé et à l’énergie dont nous disposons.

Les virus, dont la survie et le potentiel de contamination sont favorisés par l’humidité, l’absence d’ensoleillement, le froid, le manque d’aération des habitations et la promiscuité (!), sont rendus particulièrement agressifs.

Rares sont ceux qui passeront la période hivernale sans avoir été cloués au lit quelques jours, victimes d’une gastro-entérite, d’un rhume ou d’une grippe.

Mais y a-t-il véritablement plus de virus pendant les grands froids ? Il semblerait que non. Mais alors, pourquoi tombons-nous davantage malades ?

Assiette naturo - éternuerAvant de mourir, Pasteur avouait « Le microbe n’est rien, le terrain est tout.« , reprenant la théorie d’Antoine Béchamp, docteur ès sciences, un contemporain contre lequel il n’a eu de cesse de s’opposer. Dans ce cas, si le microbe n’est plus l’adversaire à abattre, comment prévenir les maux de l’hiver et en guérir ?

En travaillant son terrain !

Nos cultures nous orientent paradoxalement vers une alimentation encrassante et dévitalisante pendant cette période ; sous couvert que nous avons besoin de chaleur et d’aliments qui tiennent au corps.

Les laitages et les féculents (pommes de terre, patates douces) sont omniprésents, le cru disparait des assiettes, les légumes sont consommés systématiquement cuits (archi-cuits ?) et mixés (donc encore chauffés) et les portions augmentent insidieusement (le froid ça creuse…) !

Je vous propose trois menus sur une journée type (petit déjeuner, déjeuner et diner) et plusieurs trucs/tips qui concourront à l’optimisation de vos forces vitales en hiver ainsi qu’au renforcement de votre terrain. Trois mots d’ordre : plaisir, couleur et frugalité !

Le petit-déjeuner

Assiette naturo - crème BudwigAprès avoir bu un verre d’eau tiède, je vous propose une crème Budwig revisitée (également joliment appelée crème de cent ans).

Cette recette a été inventée par la célèbre Dr Catherine Kousmine, en hommage à une pharmacienne nommée Johanna Budwig qui consacra une partie de ses recherches aux huiles et aux margarines. La mixture est originellement préparée sur la base d’un laitage de vache ; seul élément qui ne sera pas intégré dans la recette qui suit.

Ingrédients :

1 yaourt de brebis ou de chèvre
1 céréale complète fraichement moulue (pour être vivante !), sans gluten (de préférence) : amarante, riz, maïs, sarrasin, quinoa
1 banane bien mûre
1 cuillère à soupe d’huile de lin, première pression à froid et biologique
Le jus d’un demi citron
Une 10aine d’amandes réhydratées (mises à tremper la veille dans de l’eau de source) et concassées

Des morceaux de fruits frais de saison (pommes, poires)

Commencez toujours par émulsionner le yaourt de brebis avec l’huile avant d’ajouter le reste des ingrédients.

Intérêts nutritionnels :

Assiette naturo - Good morningCette crème agira comme un véritable starter pour toutes les fonctions de votre organisme.

La céréale moulue puis immédiatement consommée n’a pas le temps de s’oxyder contrairement aux farines préparées depuis plusieurs jours. Préparée avec son germe, elle préserve son important taux en vitamines B, E et en acides gras.

La banane est le fruit contenant le plus de glucides (le combustible de nos muscles) et elle est rassasiante. Sa teneur en potassium est également élevée. Ce sel minéral participe, entre autres, à la synthèse de certaines de nos protéines en fibres musculaires.

L’huile de lin et les amandes sont d’excellentes sources d’acides gras essentiels/oméga-3 (que le corps ne sait pas fabriquer). Cependant, pour être absorbés, les acides gras linoléiques doivent être liés à une protéine ; c’est pourquoi il est intéressant de maintenir un yaourt de brebis plutôt que de le remplacer par un yaourt végétal.

Le citron, quant à lui, apporte de la vitamine C, un acteur important de la stimulation de l’immunité et de la lutte contre les radicaux libres.

Assiette naturo - bananes

Matériel nécessaire :

Version luxe
Un moulin à céréales/grains électrique : Davidson distribue le modèle Fidibus medium en hêtre massif doté d’un système de meule en céramique et d’un moteur silencieux de 360 Watts qui ne chauffe pas.

Version huile de coude
La mouture des grains peut également être réalisée à l’aide d’un pilon et un mortier ou d’un moulin à café. Les modèles Peugeot (élaborés au XVIIIe siècle !) sont souvent proposés d’occasion sur le site Ebay pour quelques dizaines d’euros.

Pour la boisson chaude, préparez-vous une infusion au thym. Cette plante est particulièrement intéressante en hiver pour ses propriétés antiseptiques et immuno-stimulantes.

Pour le déjeuner

Vous n’êtes pas morts de faim, alors que vos sacro-saintes tartines-beurre-confiture ont été évincées de votre breakfast ? Alors continuons !

Souvent pris sur le pouce, par manque de temps ou d’intérêt, le déjeuner est pourtant un moment clé de la journée qui appelle du calme et de la conscience ! Essayez toujours de partager vos repas avec des personnes que vous appréciez et de porter de la conscience à tout ce que vous portez dans votre bouche.

Assiette naturo - Sur le pouce

L’assiette que je vous propose se prépare rapidement. Elle est colorée, variée, équilibrée, vivante et bourrée de nutriments.

Ingrédients de la salade de lentilles hot & cold (pour 2 personnes) :

60 g de lentilles vertes du Puy
2 branches de céleri
1 pomme
100 g de tofu fumé au bois de hêtre (marque Soy)

1 oignon
1 poignée de cranberries séchées
1 poignée de noisettes (que vous concasserez)
3 tiges de coriandre fraiche
1 feuille de laurier
1 cuillère à soupe de graines de sésame complet grillé

1 cuillère à café d’huile de sésame
2 cuillères à café d’huile d’olive
3 cuillères à café de vinaigre balsamique
Sel/poivre

Rincez les lentilles et faites-les cuire pendant 40 minutes dans de l’eau (commencez la cuisson dans l’eau froide), en ajoutant directement l’oignon émincé et la feuille de laurier.

Pendant ce temps, émincez les deux branches de céleri, la pomme épluchée, le tofu et la coriandre.

Égouttez les lentilles et l’oignon et ajoutez le reste des ingrédients ainsi que l’assaisonnement, les graines de sésame, les noisettes, les cranberries, le sel et le poivre.

Intérêts nutritionnels :

Cette recette vous permet de profiter d’un repas qui vous réchauffera tout en proposant une importante part de cru.

Les lentilles sont une très bonne source de glucides complexes (17 g pour 100 g), à index glycémique bas, de protéines, de fibres et de minéraux (fer, calcium, magnésium, zinc).

Le céleri, riche en fibres, présente également de petites quantités de vitamines B et C, de bêtacarotène (anti-oxydant) et de sels minéraux.

Le taux de flavonoïdes de la pomme lui confère son important pouvoir anti-oxydant.

Le sésame, quant à lui, est la source la plus importante de calcium (quoi, le lait de vache ?) mais possède également une teneur record en magnésium et en fer.

Assiette naturo - Etre en forme

Le diner

Il est pour moi un adage vers lequel nous devons tendre et qui conseille de manger « comme un roi au petit déjeuner, comme un prince au déjeuner et comme un pauvre au dîner« .

Je parle régulièrement des monodiètes de jus de légumes, tant il s’agit d’un trésor nutritionnel que l’on s’offre à soi et qui peut tout à fait constituer un repas (d’autant plus si on se couche peu de temps après).

Assiette naturo - jus

Pour réaliser ce jus, un extracteur à vis est nécessaire. Cet appareil ne doit pas être confondu avec un mixeur ou une centrifugeuse qui ont tendance à dénaturer les nutriments en raison de la puissance du broyage et de la chauffe entraînée par la force centriguge.

Un extracteur de jus, en plus d’extraire et de préserver toute la richesse nutritionnelle du fruit ou du légume, permet d’en éliminer les fibres.

Bien quelles soient extrêmement précieuses (elles sont chargées du grand ménage de notre intestin), notre système digestif a parfois besoin d’une surcharge moindre de travail afin de se régénérer. Alors que les aliments solides nécessitent plusieurs heures de digestion, les nutriments apportés par le jus de légumes sont rendus directement disponibles pour la cellule et les tissus.

Ingrédients pour un jus vert (pour 2 personnes) :

Assiette naturo - épinards3 pommes
4 branches de céleri avec les feuilles
1 petit fenouil
45 g d’épinards frais
1 citron pelé à vif
1 eau de coco de 350 ml (Vita coco)

Les fruits et légumes passeront à l’extracteur avec leur peau, leur tige et leurs pépins.

 

Intérêts nutritionnels :

Un mot qui à sa simple évocation évoque une couleur : la chlorophylle !

La propriété populaire de ce pigment vert est celle de détoxifier l’organisme. Pourtant, elle favorise également la formation de l’hémoglobine du sang, la cicatrisation et participe au renforcement du système immunitaire en raison de sa richesse en minéraux ionisés qui favorisent la création de liaisons avec toutes sortes de vitamines et d’acides aminés. Elle est aussi oxygénante en raison de sa capacité à transformer le gaz carbonique en oxygène.

Matériel nécessaire :

Version luxe
L’extracteur de jus Green star Elite de Keimling a des cylindres broyeurs (110 tours par minute), équipés d’aimants qui activent la bio-disponibilité des nutriments.

Version huile de coude
L’extracteur de jus manuel Z-star Z-710 de Keimling a une vitesse de rotation lente qui n’échauffe pas les nutriments. Son utilisation est archi-simple et ne nécessite aucune préparation en salle de musculation !

 

Sachez que nous inhalons jusqu’à 400 000 virus par minute* ; s’intéresser à son terrain, c’est-à-dire à ses forces et faiblesses, et surtout à ses réels besoins (!) doit devenir une priorité. Combien de feu pourront ainsi être étouffés avant qu’ils ne s’embrasent.

assiette naturo - to be in loveNotre alimentation est notre premier remède, comme Hippocrate le formulait dès le IVe siècle. Incriminer un manque de temps ou d’argent illusoirement nécessaires pour profiter d’une alimentation vivante revient à se déresponsabiliser vis-à-vis de sa santé. Ce qui est précieux dans la vie demande de l’attention et de l’Amour !

☆ Laure Terrier de la Chaise ☆

 

Vous souhaitez me consulter en naturopathie et connaître mes tarifs, envoyez un mail à contact@makemeyoga.com.

Vous avez ♥ l’article ? Dites-le avec un like et partagez-le !

A lire : la saga « Naturopathie » !
Dans mon frigo naturo
Full of life
Jolies nourritures terrestres
Cure détox : comment se détoxiner ?
Daily detox

Share This:

C’est grave docteur ?

C’est grave docteur ?

C’est grave Docteur ?

 
c-grave-docteur-giraffeCes derniers temps, combien de fois êtes-vous passé à quelques millimètres d’une appendicite tordante, d’une gale desquamante, d’une pneumonie étouffante ? Êtes-vous de ceux qui font autant chauffer leur carte vitale que leur carte bleue afin de trouver du réconfort et entendre, de la voix de votre docteur, que ce n’est pas grave ?

Au contraire, vous êtes inconnu au bataillon de la Sécurité sociale tant vous ne consultez jamais. Vous pratiquez, en revanche, assidument la politique de l’autruche en fermant les yeux sur vos petits mais aussi gros bobos ?

Et si nous trouvions un juste milieu. Celui qui consisterait à savoir écouter avec bienveillance son corps et décrypter les signaux qu’il nous envoie ; mais également à comprendre pourquoi nous somatisons, en cherchant dans d’autres plans (émotionnel, mental, spirituel) la cause de nos maux physiques qu’aucun médicament ne pourra jamais soigner.

Petit inventaire des messages codés par notre corps !

La paupière qui tressaute

 

Fornasetti - C'est grave docteur ?Cette sensation plutôt désagréable peut se manifester plusieurs fois par jour, parfois sans discontinuer, et peut s’inscrire dans le temps.

Une carence en magnésium est parfois incriminée bien qu’on ne connaisse pas exactement l’origine de ce spasme nerveux. Cette dernière serait toutefois plurielle avec pour dénominateur commun : un manque de sommeil et une humeur instable.

Ces deux caractéristiques mettent souvent en alerte le naturopathe car elles évoquent bien souvent la présence d’une dystonie neuro-végétative, soit un déséquilibre marqué entre le système nerveux central (notre guerrier intérieur) et le système neuro-végétatif (notre médecin intérieur).

Tips n°1
Commencez par supprimer de votre alimentation tous les excitants, tels que le café, le thé, les sodas et l’alcool, qui sont de grands chélateurs (voleurs) de vos minéraux.

Tips n°2
c-grave-docteur-alimentationPrivilégiez une alimentation riche en minéraux et notamment en calcium et magnésium.

Vous en trouverez dans les légumes verts (brocolis, chou frisé, chou kale, salade verte), les céréales complètes, les légumineuse et les oléagineux (notamment le sésame).

Pour favoriser l’assimilation du magnésium, la vitamine B6 est indispensable ; or le corps n’en possède aucun stock.

Pour en consommer régulièrement et facilement, saupoudrez vos aliments de 2 à 3 cuillères à café de paillettes de levure de bière (qu’éviteront les terrains mycosiques), de germe de blé, de graines de tournesol ou de noix.

Tips n°3
Essayez de renouer avec des rythmes biologiques et circadiens qui aillent, comme leur nom l’indique, dans le sens de la Vie !

Bien que nous soyons tous différents, notre espèce humaine répond communément à de grandes lois. Nous avons besoin de manger à heure fixe et surtout de nous coucher entre 22h et 23h. Les heures de sommeil situées avant 12h étant les plus réparatrices pour l’organisme.

Vous êtes un invétéré couche tard ? Limitez, dans ce cas, les activités trop intellectuelles ou physiques, l’utilisation des écrans (télé, ordinateur, téléphone), et invitez simplement votre corps et votre esprit à la détente.

c-grave-docteur-nuages

 

Des taches blanches sur les ongles

 
Tout le monde à la réponse ! C’est la faute au manque de calcium.

Eh bien, loupé ! Les petites taches blanches qui apparaissent spontanément sous les ongles sont le signe d’une carence en zinc. Or, ce nutriment intervient dans plus d’une centaine de réactions enzymatiques. Le négliger peut entraîner sur le long terme un affaiblissement de l’immunité, une libido en berne, une mauvaise cicatrisation (lésions cutanées, ulcères, vergetures, acné, psoriasis…), une hausse du cholestérol ou encore une mauvaise circulation.

Tips n°1

huitre-c-grave-docteurLes besoins quotidiens en zinc sont de 15 mg, par jour, en moyenne.

Avant de vous complémenter, essayez de le convier dans vos assiettes, en sachant qu’il est absorbé à hauteur de 20-30 %.

Les huîtres (16 mg pour 100 gr), le germe de blé (7 mg/100 gr), les noix du Brésil (7 mg/100 gr), le tahini (4.6 mg/100 gr – purée de sésame, en magasin biologique), le jaune d’œuf (4 mg/100 gr), les haricots secs (2 mg/100 gr) représentent des sources intéressantes.

Tips n°2
C'est grave docteur ?Si les taches perdurent, la poudre d’huître portugaise sauvage (POP) pourra se montrer efficace sur cette carence identifiée, en plus de vous faire bénéficier de ses mille et une autres vertus.

Une huître filtre plus de 15 litres d’eau de mer par heure pour en retenir toute la quintessence.
Sa chair est également riche en acides aminés essentiels, en lipides et en vitamines A, D et B12.

✰ Mon conseil : 3 gélules par jour, entre les deux principaux repas, en cure de 1 mois.

Une poussée subite d’acné (après un écart de conduite !)

 
On ne comprend pas toujours ce qui nous tombe (nous pousse !) sur le nez, pourtant notre hygiène de vie est souvent responsable d’une soudaine irruption cutanée (je n’évoquerai pas dans ce chapitre le sujet des dermatoses allergiques).

C'est grave docteur - acné

Les dermatologues refusent souvent d’établir un lien entre une alimentation déséquilibrée et l’acné ; pourtant il existe bel et bien.

Un bouton se forme lorsque la sécrétion de sébum par la glande sébacée s’emballe et/ou lorsque l’écoulement ne parvient pas à se faire en raison d’une obturation (œdème, pore resserré…).

Plusieurs raisons à cela : l’influence des hormones, le soleil, le stress, le tabac mais également des organes émonctoriels fatigués !

Donuts - C'est grave docteur ?Lors d’un repas particulièrement copieux, après une fête arrosée ou un craquage sucré, l’organisme et ses émonctoires (foie, intestins, voies respiratoires, reins) se retrouvent en quelque sorte dépassés par les événements et ne parviennent plus à assurer leur fonction de filtre.
L’apport énergétique étant supérieur aux besoins ou inadapté, la capacité de transformation du corps ne peut plus être assurée.

C’est à ce moment que chez de nombreuses personnes, la peau est appelée à la rescousse afin d’évacuer la surcharge toxinique (dont une grande partie finira tout de même par s’accumuler dans les tissus).

Les déchets colloïdaux (issus du métabolisme des céréales, des légumineuses, de l’amidon et des graisses) seront évacués par les glandes sébacées et les déchets cristalloïdes (issus du métabolisme des produits laitiers, des aliments acidifiants, de la viande et des protéines plus généralement) par les glandes sudoripares.

Un excès des premiers donnera lieu à l’acné, au furonculose et de la deuxième catégorie provoquera éventuellement un eczéma sec, des crevasses

Tips n°1
Pour aider votre corps à sortir les poubelles et donner un coup de pouce tout particulier à votre peau, il suffit d’ouvrir les vannes !

Après un excès ponctuel, faites transpirer votre peau en pratiquant de l’exercice physique, avec une séance de hammam qui sollicitera particulièrement les glandes sébacées ou une séance de sauna qui stimulera, quant à elle, les glandes sudoripares et donc l’évacuation des déchets acides.

transpirer-c-grave-docteur

Pourquoi ai-je des pellicules ?

 
Il s’agit d’un signe marquant un déséquilibre qu’il est important de ne pas shampooiner à coup de Head & Shoulder, mais au contraire d’essayer de comprendre afin d’en déterminer la cause.

1re piste :

Yéti - C'est grave docteur ?La sécheresse du cuir chevelu est l’une des premières explications données au sujet de la prolifération de pellicules. La peau, n’étant pas correctement hydratée par le sébum, se desquame.

A partir de ce constat, le premier réflexe est de se prémunir localement de cette déshydratation à grand renfort de masques capillaires et de lotions en tout genre.

Pourtant, aucun résultat durable ne peut être obtenu en agissant de la sorte car l’origine du déséquilibre n’a toujours pas été identifiée. Il peut s’agir d’une alimentation carencée en lipides qui n’apportent pas les acides gras essentiels nécessaires à l’organisme pour, entre autres, constituer et renouveler son film protecteur hydro-lipidique.

Tips n°1
Il est important de consommer jusqu’à 3 cuillères à soupe par jour d’huiles biologiques, extraites à froid et riches en oméga-3 et -6. Remplacez l’huile d’olive, qui est une source d’acides gras saturés, par l’huile de colza, de lin, de chanvre… et réservez-la majoritairement pour la cuisson. Émile Noël (en magasin biologique) propose un mélange très intéressant composé d’huile de colza, sésame, noix, chanvre et olive : emilenoel.com/huile-vierge-omega-3-bio-equitable

Huile - C'est grave docteur ?

Tips n°2
N’oubliez pas également de boire au moins 1.5 litre d’eau de source par jour, soit environ un verre toute les heures.

2e piste :

Champignon rouge - C'est grave docteur ?Un champignon, baptisé Pityriasis, peut également être responsable d’un emballement du renouvellement cellulaire, le faisant passer de 21 jours en temps normal à moins de 5 jours !

Un micro-organisme qui prolifère anarchiquement sur la peau ou plus généralement sur une muqueuse (buccale, vaginale, intestinale…) est un signe fort, renseignant le caractère « mycosique » du terrain de la personne. Un traitement local sera donc inutile.

Une invasion de l’organisme par des levures, comme c’est le cas dans la candidose, peut également se traduire, et cela de façon très inattendue, par des troubles digestifs, des mycoses vaginales à répétition, une fatigue chronique, de l’anxiété, un sommeil non-récupérateur, des envies irrépressibles de sucre

Il est donc primordial d’agir contre une candidose (et de la détecter !) et de ne pas se limiter à balayer ses pellicules d’un revers de la main.

La mise en place d’un programme visant à combattre le candida albicans nécessite l’accompagnement d’un naturopathe car elle implique, entre autres, de grandes réformes alimentaires, souvent très restrictives et cela sur plusieurs mois.
Un tel programme d’hygiène vitale ne peut être énuméré tant il doit être personnalisé et encadré.

How-to-love-me-c-grave-docteur ?Vous l’aurez compris, toute chose qui se matérialise dans la réalité de votre corps revêt son importance et à un « maux » à exprimer.

Le corps ne fonctionne jamais pour rien ou inutilement. Moins vous lui porterez votre attention ou plus vous chercherez à éteindre le symptôme, plus il empruntera d’autres voies et notamment celles de la « mal à dit » pour communiquer.

Alors, beaucoup de bienveillance et de bon sens vis-à-vis de sa santé devraient faire l’affaire !

☆ Laure Terrier de la Chaise ☆

Vous souhaitez me consulter en naturopathie et connaître mes tarifs, envoyez un mail à contact@makemeyoga.com.
 
Vous avez ♥ l’article ? Dites-le avec un like et partagez-le !

A lire : la saga « Naturopathie » !
Dans mon frigo naturo
Full of life
Jolies nourritures terrestres
Cure détox : comment se détoxiner ?
Daily detox

Share This:

A propos


Naturopathe et professeure de Hatha Yoga, j’écris sur toutes mes sources d’inspiration ! L’alimentation vivante, le bien-être, le Yoga, la spiritualité…
En savoir plus

Naturopathie